Fédération Genevoise Equestre

Assemblée générale FGE: précision

Suite à la parution du compte-rendu de la dernière assemblée générale de la FGE dans le mensuel hippique romand «Le Cavalier Romand» qui vient de paraître et rédigé par mes soins, le président du comité de la FGE Jean-Jacques Riond tient à réagir sur le passage qui concerne la modification du règlement du championnat genevois de saut.

Il est en effet écrit ceci:

Le président a aussi annoncé une modification du règlement des finales des championnats genevois de saut pour licenciés. Le but: éviter qu'un cavalier non genevois monte sur le podium d'une finale cantonale comme cela a été le cas l'an passé.

L'obligation de concision m'a obligé à enlever quelques phrases qui expliquaient et justifiaient ce changement de règlement. Du coup, cette décision du comité de la FGE pourrait heurter certaines personnes, provoquer un malentendu ou apparaître comme antisportive car dirigée contre les cavaliers non Genevois.Or Jean-Jacques Riondtient àsouligner que cette décision est le fruit d'une longue réflexion et la réponse à plusieurs remarques de cavaliers ayant participé aux finales genevoises ces dernières années.

«Cette décision provient essentiellement, et je l'ai dit dans mon rapport à l'assemblée générale, de la réaction de certains autres participants qui n'apprécient pas de voir un cavalier non Genevois monter sur le podium d'une finale. Et ces remarques, on les a reçues depuis l'année où nous avions changé le règlement pour ouvrir les finales aux cavaliers non domiciliés à Genève» explique Jean-Jacques Riond.

«Cette décision ne provient donc pas d'une volonté farouche du comité de fermer la porte aux cavaliers non-Genevois. Mais il a fallu que ce dernier agisse essentiellement face à la réaction des gens qui sont contre le fait que des cavaliers non-Genevois participent aux finales genevoises».Dont acte.

P. M.