Fédération Genevoise Equestre

"Alexandre", la fresque antique d´Oliver Stone

Depuis sa plus tendre enfance, Alexandre n'entend parler que des rêves de conquêtes de son père, le roi Philippe de Macédoine. Parmi les terres qu'il convoite, la plus inaccessible n'est autre que l'empire perse gouverné par Darius. Mais il n'aura pas le temps de l'approcher, laissant cet héritage à son fils, qui lui succède sur le trône. Meneur d'homme dans l'âme, ce dernier va alors s'efforcer de soumettre son ennemi, avant de mettre le monde à ses pieds.

 

Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'"Alexandre" n'a pas su trouver son public. Pourtant, cette fresque épique n'est pas, et de loin, ce lamentable navet décrit par les critiques américaines.

 

Porté par une réalisation audacieuse et des comédiens de talent (Angelina Jolie, Anthony Hopkins…), le film d'Oliver Stone réunit de nombreuses qualités, à commencer par un scénario extrêmement bien documenté, des décors sublimes et des scènes de bataille époustouflantes. Malheureusement, son héros peine à trouver sa dimension sous les traits de Colin Farrell, qui ne parvient pas, malgré tous ses efforts, à paraître crédible dans le rôle de ce général hautement charismatique et ouvertement bisexuel.

Mais en dépit de ce (gros) défaut, le spectacle reste grandiose, à la hauteur des exploits de celui qui restera l'un des plus grands conquérants qu la terre ait jamais porté. On regrettera, dès lors que les bonus se résument aux seuls commentaires du réalisateur et à la bande du film, un tel projet méritant d'avantage de suppléments.


AB/TLC-ATC.com