Fédération Genevoise Equestre

Assemblée générale de la FGE

La Fédération Genevoise Equestre (FGE) a organisé son assemblée générale le mardi 24 février 2004 au Café Huissoud à Genève. Plusieurs personnalités étaient présentes : Alain Guillet, secrétaire général de la Fédération Suisse des Sports Equestres (FSSE), Raymond Walther, Président de l'Association Genevoise des Sports et Maurice Scherrer, Président de la commission cantonale du Sport Toto.

Dans son rapport, le président de la FGE Jean-Jacques Riond (photo) a relevé que l'année 2003 avait été riche. Le canton de Genève a accueilli plusieurs rendez-vous importants : les championnats suisses d'attelage à Chancy, les finales romandes de dressage à Evordes, les intercantonaux de saut et de dressage respectivement à Choulex et aux Hauts de Corsinge. Il s'est réjoui des objectifs atteints : l'organisation des finales de saut au même endroit, la nouvelle formule du championnat genevois juniors non-licenciés et le site internet qui reçoit une excellente fréquentation et bénéficie du soutien d'annonceurs.

« L'année 2004 sera plus calme mais nous ne resterons pas inactifs » a lancé avec le sourire Jean-Jacques Riond. Un effort particulier sera fait sur la formation. « Nous prévoyons de mettre sur pied une série de cours pour les juniors licenciés ou non » a indiqué le président avant de préciser que des démarches avaient été faites auprès du Sport Toto afin d'obtenir des subventions pour financer ces projets. « Aider le sport équestre de base ne peut être que profitable pour améliorer le niveau de l'équitation à Genève ». Les finales genevoises de saut auront lieu à Corsier fin septembre et le président attend une aide des sociétés membres de la FGE. Enfin, Jean-Jacques Riond et son comité vont se pencher sur le problème des cotisations. Trop de sociétés ne les paient pas ou ne transmettent pas le nombre véritable de leurs membres. Pour dynamiser les activités au service de ses membres, la FGE doit pouvoir bénéficier de ces rentrées financières.

Dans sa conclusion, le président n'a pas manqué de remercier chaleureusement les organisateurs des manifestations genevoises et leurs collaborateurs ainsi que les sponsors, en particulier la Clinique La Colline et Amag, partenaires du championnat juniors genevois non-licenciés.


Les présidents et représentants des sociétés écoutent attentivement les intervenants.

Dans son intervention, le caissier Axel Wend a relevé une perte de plus de 11´000 francs pour l'exercice 2003 due en grande partie à la mise sur pied de l'intercantonal de saut. Les infrastructures à mettre en place (boxes, cantines) ont été très coûteuses. « Comme le Valais s'est désisté, Genève a accepté de relever le défi d'organiser cet intercantonal en dernière minute. Il a donc été difficile de trouver des sponsors » a souligné le caissier.

Raphaël Fradkoff, vice-président de la FGE et responsable du Sport Toto et du Franc de Base, a rappelé aux sociétés et privés qu'ils devaient faire leurs demandes de subventions à temps. « Le délai des demandes est fixé au plus tard le 20 février, tandis que les justificatifs sont à envoyer avant le 31 janvier de l'année suivante. Vous avez tous les détails dans les documents que vous trouvez sur le site internet de la FGE » a-t-il déclaré.


Le tour des disciplines

Puis ce fut au tour des responsables des disciplines de s'exprimer. Gilles Grandjean (attelage) a relevé les excellents résultats des meneurs genevois jusqu´au plus haut niveau. Soucieuse de la promotion du dressage chez les jeunes, Corinne Streit (dressage) a rappelé que des cours pour les juniors avaient été organisés à Battwil sous l'impulsion de l'Association Suisse des Cavaliers de Concours. Sept Romands y ont participé. Elle a aussi informé de la création d'un championnat genevois juniors pour la saison 2004 avec des programmes FB01 à FB04. La plupart des organisateurs genevois programmeront ce genre d'épreuves lors de leurs concours. Promouvoir le dressage chez les jeunes, c'est aussi le souci d'Ariane Bulliod (poneys). « Lors du concours des Hauts de Corsinge, nous programmeront un FB01. Il y a beaucoup de concours de saut pour les poneys à Genève, trop peu de dressage » a-t-elle déclaré.


De g. à d: Caroline Clark et Christian Leuenberger (Club Hippique de l´Eperon), Ariane Bulliod (comité FGE), Corinne Streit (comité FGE), René Hegg (Société Hippique de Vandoeuvres), Sandra Putallaz (comité FGE) et son fils Jessy.

Sandra Putallaz (saut) a commencé par saluer l'engagement de Jean-Jacques Riond à la présidence de la FGE ainsi que la participation de 10 cavaliers genevois aux championnats suisses. « Nous sommes sur la bonne voie mais il faut suivre la relève » a-t-elle résumé. Fernando Monteiro (juniors) a relevé que la nouvelle formule du championnat juniors genevois non-licenciés « avait mis du piquant et rendu le championnat très serré ». Dans son rapport, Anita Raverdino (tétrathlon) s'est réjouie du développement de la discipline dans le canton et de la 4e place de son équipe de Richelien à l'occasion du championnat suisse disputé à Möhlin (AG). Le championnat suisse 2004 sera organisé par le canton de Genève fin octobre.

La secrétaire Florence Mottu a annoncé que 41 manifestations hippiques auront lieu cette année dans le canton, contre 40 l'an passé. 4 nouvelles manifestations sont annoncées : 2 TREC (Technique de randonnée équestre de compétition), une endurance et une chasse à cour à l'occasion des 50 ans de l'Association des Cavaliers de la Région de Versoix.

Membre du comité de la Fédération Equestre Romande (FER) en tant que président de la FGE, Jean-Jacques Riond a fait le point sur le développement de cette fédération. « La FER commence à tourner. Nous avons trouvé des délégués pour toutes les disciplines et allons améliorer notre communication grâce à un site internet actuellement en construction (www.ferfer.ch). Ainsi les gens pourront suivre nos activités ».

Le président de la FGE a profité de la présence d'Alain Guillet pour lui demander quelques précisions sur le nouveau système de licences. « Actuellement, le système est en consultation auprès des responsables des disciplines. Le principe sera de saisir tous les résultats des épreuves organisées en Suisse puis de classifier les cavaliers dans 5 catégories (niveau 1 à 5) en fonction de leur niveau (licenciés ou non). La saisie des résultats devrait débuter dès 2005, tandis que la première classification suivra une année plus tard » a indiqué le secrétaire général de la FSSE. « L'intérêt de ce nouveau système est d'éviter les inégalités des chances en ce sens que le niveau R par exemple a été étendu jusqu'au niveau M2 en saut et jusqu'au niveau M en dressage. Ainsi, il y a toujours plus de cavaliers routiniers voire même professionnels qui, au niveau R, se mesurent à des cavaliers de concours qui débutent. La motivation de départ de ces cavaliers amateurs est fréquemment transformée en frustration. C'est l'un des effets négatifs de l'évolution du système des licences régionale et nationale en place depuis plus de trente ans. Un autre point négatif est l'augmentation du nombre des épreuves libres au détriment des épreuves officielles et la stagnation du nombre des licenciés » pouvait-on lire en substance dans le premier Bulletin Concours de la FSSE en janvier dernier.

3 nouvelles sociétés


René Aberlé (à d.), ici aux côtés du secrétaire général de la FSSE Alain Guillet, est le nouveau responsable des professionnels au sein du comité de la FGE.

Tous les membres du comité de la FGE restent en place si ce n'est Francis Menoud qui se retire et laisse la responsabilité des professionnels à René Aberlé, gérant des Manèges d'Onex et de Vulbens en France voisine. Jean-Jacques Riond a remercié chaleureusement Francis Menoud, absent de la séance, pour son engagement.

3 nouvelles sociétés ont été acceptées au sein de la FGE, ce qui porte à 35 le nombre des sociétés membres. Il s'agit de l'Association romande du tétrathlon (présidente : Anita Raverdino), l'Association du concours hippique de Genève-Plainpalais (président : Patrick Bartolo. Le but est d'organiser dès 2005 un grand concours hippique de saut sur la Plaine de Plainpalais en pleine Ville de Genève) et l'Association genevoise de reining (président : François Zurcher). 


François Zurcher, président de l´Association genevoise de reining, trinque avec Corinne Streit.

François Zurcher, également vice-président de l'Association nationale de reining, a pris la parole pour donner quelques explications sur le reining, discipline reconnue officiellement l'an passé par la Fédération Equestre Internationale. « Cette discipline a été créée en 1966 par deux rangers américains qui souhaitaient mettre en compétition le travail effectué avec les chevaux dans la garde du bétail. La compétition de reining consiste en 10 parcours où il convient d'effectuer 7 à 8 manœuvres dont des changements de pied rapides, des tours complets sur le cheval, des glissades sur les postérieurs, tout ça au galop et avec les rênes dans une main. Tout se fait dans le respect du cheval. Même si l'harnachement paraît important, aucune pression importante n'est exercée sur le mors ». « Pendant un concours de reining, l'animation est continue. Il y a vraiment beaucoup d'ambiance » s'est enthousiasmée Corinne Streit qui a eu l'occasion d'assister à une compétition en Italie. « Le travail sur le plat est identique à celui pratiqué pour le dressage classique » a-t-elle ajouté.

Enfin, Raymond Walther et Maurice Scherrer ont pris la parole à tour de rôle pour saluer le dynamisme de l'activité équestre dans le canton de Genève et l'engagement de la FGE dans le suivi de celle-ci. La soirée s'est terminée par un apéritif suivi d'un repas partagé dans une ambiance conviviale.

Pascal Mathieu

Photos prises durant l´apéritif:


De g. à d., Raymond Walther, Président de l´Association genevoise des sports, Maurice Scherrer, Président de la commission cantonale du Sport Toto, et le président Jean-Jacques Riond.


De g. à d.: Fernando Monteiro (comité FGE), Didier Saxod (Club Hippique de La Chaumaz) et Philippe Schaller (Poney Club de Presinge).


Quelques membres du comité de la FGE: de g. à d.: le vice-président Raphaël Fradkoff, Axel Wend, Florence Mottu et Corinne Streit.


Les passionnés d´attelage: de g. à d.: Christophe Jacquot, Evelyne Bouchard, Fabienne Panelati (Présidente Société d´Attelage de Genève et environs) et Gilles Grandjean (comité FGE).


De g. à d., Maurice Currat (Club du Manège de Corsier), Sophie Criner, osthéopathe, et Jacques Magnenat (Association des Cavaliers de la Région de Versoix).