Fédération Genevoise Equestre

Assemblée générale de la FGE


 

A l’aube d’une saison qui s’annonce chargée avec 31 manifestations à Genève dont plusieurs championnats d’importance, la Fédération Genevoise Equestre (FGE) a tenu son assemblée générale jeudi soir au Café Huissoud à Genève (photo). Dans son rapport, le président Jean-Jacques Riond a d’abord déploré une perte d’environ 15´000 francs dans l’exercice financier 2005. « Le soutien accordé aux différentes finales et la soirée des mérites ont coûté cher à notre fédération ». 

 

Le président a ensuite annoncé une modification du règlement des finales des championnats genevois de saut pour licenciés. « Suite à plusieurs remarques émises à la suite des finales 2005, nous avons décidé de revenir à l’ancien règlement pour le point qui concerne le droit de participation. Désormais seul les cavaliers domiciliés à Genève ou dont le cheval est stationné dans le canton auront le droit de participer aux finales genevoises ». Les dirigeants veulent ainsi éviter qu’un cavalier non genevois monte sur le podium d’une finale cantonale.

 

Le président a aussi précisé que le site Internet de la FGE avait un nouveau responsable. Après une année d’activité, Anne Bonvin cède le témoin à Christian Leuenberger qui souhaite redynamiser cet outil de communication (lire encadré ci-dessous). Plusieurs mises à jour seront effectuées prochainement (règlements, status, etc.). Le site subira également un « lifting » graphique.

 

« Pour le franc de base, nous avons eu peu de demandes de subventions mais certaines sont exagérées » constatait Jean-Jacques Riond. « Nous avons donc constitué une commission de 4 membres au sein de notre comité qui sera chargée d’examiner les demandes et ainsi limiter les abus ».

 

Le président a aussi parlé du soutien du Sport Toto qui a accordé 15´000 francs à la FGE en 2005. Cet argent a permis d’organiser des stages (saut, dressage, tétrathlon et attelage), de soutenir les finales genevoises, la soirée des mérites et la gestion administrative de la fédération. Des stages seront remis sur pied cette année. Ce week-end, la FGE organise un stage de saut et dressage à Avenches-IENA. A relever aussi que Didier Saxod s’occupera désormais du secteur Sport Toto en remplacement de Raphaël Fradkoff qui reste vice-président de la FGE.

 

Enfin, Jean-Jacques Riond a déclaré qu’aucune nouvelle société membre ne s’était annoncée. La fédération regroupe ainsi 1´500 membres et 36 sociétés. Pour sanctionner des sociétés « fantômes » qui ne paient plus leur cotisation depuis 4 ans, des mesures de sanction seront prises dès l’année prochaine. « Celles-ci n’engendrent heureusement aucune charge pour notre fédération » a précisé le caissier Axel Wend. Toujours au chapitre des cotisations, précisons que celles-ci restent inchangées pour 2006 mais pourraient subir une légère hausse dès 2007. Une hausse justifiée par le besoin d’argent pour soutenir ou créer des événements (finales et soirée annuelle notamment).

 

Le président a terminé son rapport en remerciant son comité, les cavaliers et organisateurs genevois. Il s’est dit ravi de la bonne qualité des concours à Genève et du bon comportement des Genevois dans les différentes disciplines équestres tant au niveau régional que national voire international.  

 


Rapports des disciplines

 

Dans la partie réservée aux rapports des responsables des disciplines, 3 points méritent d’être soulignés.

 

Le nouveau championnat genevois de dressage pour juniors à poney ou cheval a connu un beau succès pour sa première édition et sera reconduit cette saison. Les finales genevoises réuniront les trois catégories (juniors, non-licenciés et licenciés) aux Hauts-de-Corsinge. Comme personne ne se proposait d’accueillir ces finales 2006, c’est hier soir que nous avons appris, par la bouche de son président Raphaël Fradkoff, que l’équipe des Hauts-de-Corsinge se mobiliserait pour organiser ces finales la veille du championnat suisse de dressage R (7-8 octobre).

 

Pour le tétrathlon, Anita Raverdino a tenu à préciser que cette discipline ne représentait nullement une concurrence aux concours de saut et de dressage. « C’est un bon complément pour le jeune qui fait déjà des concours de saut ou de dressage. Je tiens aussi à préciser que le tétrathlon ne nécessite pas de changement d’entraîneur. Donc les profs qui auraient peur de voir filer leurs élèves peuvent se rassurer. Ils n’ont également pas besoin d’accompagner les jeunes dans les compétitions puisque nous les prenons en charge dans un minibus ». La présidente de l’Association Romande du Tétrathlon se tient à disposition des personnes intéressées au 078 707 92 85.

 

Enfin, Anita Raverdino a aussi annoncé qu’une section voltige avait été créée dans son Club Equestre du Lyss basé au Centre Equestre d´ Avusy. « Grâce à l’aide de particuliers, nous avons pu acheter du matériel. On nous prête un cheval de voltige qui a évolué au plus haut niveau. Didier Disero, qui fut champion suisse de la discipline, encadre les élèves en venant chaque mois leur donner des cours. Il accompagnera une équipe genevoise dans le championnat suisse niveau N (débutants) cette année ». 

 


Admissions-démissions

 


Le comité de la FGE, prêt pour une saison 2006 bien remplie! De g. à d. Raphaël Fradkoff (vice-président), Christian Leuenberger (responsable site Internet mais hors comité), Didier Saxod (Sport Toto), Anita Raverdino (tétrathlon-voltige), Christophe Jacquot (attelage), Jean-Jacques Riond (président), Jérôme de Rham (poneys), Florence Mottu (secrétaire), René Aberlé (professionnels) et Axel Wend (caissier). Manquent sur la photo Sandra Putallaz (saut), Corinne Streit (dressage) et Anthony Sagaz (juniors) absents ce soir-là.

Comme indiqué plus haut, aucune nouvelle admission de société n’a été émise au comité avant cette assemblée générale. Par contre le comité de la FGE change un peu de visage. Gilles Grandjean (attelage) et Ariane Bulliod (poneys) quittent leurs fonctions et se voient remplacés par les dynamiques Christophe Jacquot (attelage) et Jérôme de Rham (poneys).

 

Le premier est déjà très actif dans le monde de l’attelage en tant que président de la Société d’Attelage de Genève et Environs tandis que le second est bien au courant de ce qui se passe dans le monde des poneys. Son épouse Laurence gère le Poney Club de Russin. « Je souhaite dynamiser ce dicastère des poneys et on espère pouvoir créer un championnat genevois même s’il est difficile à mettre sur pied compte-tenu des différents niveaux et catégories » a indiqué Jérôme de Rham.

 

Quant au président Jean-Jacques Riond, qui avait évoqué un éventuel départ l’an passé, il a décidé de conserver son poste. Il s’est dit motivé de continuer sa tâche entouré d’une équipe dynamique. Les deux nouveaux membres et le président ont été chaleureusement applaudis par l’assemblée.

 


Divers

 

En fin de réunion, les membres présents ont adopté à l’unanimité le changement d’un mot de l’article 2. L’alinéa 4 de celui-ci précise que la FGE a pour but de « représenter le Canton de Genève auprès de la FSSE ». Le terme « FSSE » a été remplacé par « FER » puisque désormais et depuis l’an passé, la FGE dépend de la Fédération Equestre Romande (FER) et non plus de la fédération nationale.
 

Rappelons aussi que le canton de Genève accueillera la finale des championnats suisses de dressage pour licenciés R qui aura lieu le lendemain des finales genevoises (7 et 8 octobre aux Hauts-de-Corsinge). Quant aux championnats romands élite et juniors N, ils sont censés avoir lieu à Corsier en septembre. Mais la date tombe en même temps que les finales pour jeunes chevaux suisses à Avenches. Cela pose plusieurs problèmes. D´une part, la finale R n´est pas prévue au programme de Corsier. D´autre part, Alban Poudret, rédacteur en chef du Cavalier Romand parrain des finales juniors, ne pourrait pas être présent puisqu´il officiera à Avenches en tant que chef de presse. Les parties concernées se réunissent prochainement pour prendre une décision. 
 

Enfin, le président du Sport Toto Daniel Genecand a constaté avec satisfaction l’enthousiasme qui se dégageait de la FGE et de ses membres. Il a transmis à la fédération les vœux de bonne continuation de la part des Conseillers d’Etat genevois Robert Cramer et Mark Müller. Avant de préciser que la demande de subventions du Sport Toto serait simplifiée. « Il n’y aura plus besoin de délivrer de justificatifs. Nous prendrons en compte les demandes qui concernent les jeunes et la formation, moins les besoins en matériel ».

Nouveau responsable pour le site www.fge.ch

 

Christian Leuenberger (photo) reprend dès aujourd´hui la gestion du contenu du site Internet de la FGE. Ce jeune informaticien de 34 ans habite Carouge et préside le Club Hippique de l’Eperon depuis deux ans. C’est un habitué des places de concours genevoises de saut et de dressage (il était 3e de la finale des non-licenciés en octobre dernier). Il monte au Manège d’Onex.

 

Mais qu’est-ce qui l’a incité à accepter cette fonction ? « Je suis un utilisateur habitué du site de la FGE depuis qu’il existe. C’est un outil d’informations et de travail très utile » avoue Christian qui souhaite lui donner un nouvel élan. « J’ai envie de le recentrer sur les activités équestres du canton. Je ferai en sorte qu’il soit réactualisé et mis à jour rapidement. Je souhaite aussi relancer les échos du week-end et l’agenda avec la présentation des concours du canton chaque semaine ».  

 

Son dynamisme sera utile pour assumer cette fonction. « Oui ce sera une lourde tâche mais j’espère la mener à bien afin de satisfaire les nombreux passionnés du monde équestre » lance-t-il avant de conclure. « Je compte sur la collaboration des organisateurs de concours ainsi que sur les divers échos et informations des gens ou des cavaliers pour alimenter le site ». Alors n´hésitez pas à le contacter via la rubrique Contact dans le menu principal.

 

Textes et photos : Pascal Mathieu