Fédération Genevoise Equestre

Bientôt le CSI-W de Genève !

 

 

C’est dans le cadre du Parc chevalin de Signy sur Nyon (VD) que les organisateurs du Concours hippique international de Genève ont présenté mardi matin les grandes lignes de la 45e édition qui aura lieu du 8 au 11 décembre prochain à Geneva Palexpo.

 

Près de 30 épreuves sont au programme de cette manifestation dont le budget avoisine 3 millions 5. Côté financier, les organisateurs se montrent rassurants. La plupart des sponsors ont reconduit leur contrat pour cette édition voire d´autres. Le Gaz Naturel vient de signer pour trois ans en tant que sponsor principal. Et Genève caracole toujours en tête du classement des meilleurs concours indoors mondiaux depuis 2001 ! Le titre sera remis en jeu prochainement. Les cavaliers qui effectuent ce classement ne sont sans doute pas restés insensibles à la qualité des infrastructures, à l’accueil et au travail immense du comité et des bénévoles ainsi qu’au fait que tout se trouve sous le même toit.

 

Côté programme, il y en aura pour tous les goûts comme chaque année : épreuves sérieuses, humoristiques, spectaculaires et inédites comme le Masters PMU avec les mulets de Leysin ! Ajoutez à cela quantité d’attractions et quelques surprises. Bref, un large public est visé. « La diversité fait le succès de notre concours. On n’aime pas le copier-coller et chaque année on essaie de proposer des choses nouvelles » explique le directeur sportif du concours Alban Poudret.

 


Un plateau royal



Le sympathique cavalier suisse Markus Fuchs, un peu malchanceux lors des précédentes éditions de la finale du Top Ten, tentera de se racheter cette année.
 

Parmi les temps forts en saut, on signalera l’épreuve qualificative HSBC Guyerzeller et le Grand Prix Rolex comptant pour la coupe du monde ainsi que la 5e finale du Top Ten mondial présentée par Rolex et Gandini. Les dix meilleurs mondiaux se disputeront le titre de meilleur cavalier de l’année. Les trois précédents vainqueurs, Ludger Beerbaum, Rodrigo Pessoa et Meredith Michaels-Beerbaum seront présents.

 

On est aussi sûr de pouvoir compter sur la présence du numéro un mondial Markus Ehning, du Suisse Markus Fuchs, et des viennent ensuite dans le classement mondial Nick Skelton et Jessica Kuerten. Reste à pourvoir les 3 dernières places auxquelles peuvent prétendre Christian Ahlmann, Beezie Madden, Lars Nieberg, Marco Kutcher et Gerco Schröder qui vient de briller en coupe du monde à Oslo et à Brême. La compétition s’annonce disputée jusqu’à la date limite du lundi 28 novembre où le classement définitif du Top Ten sera connu. Le Jurassien Steve Guerdat pourrait en être. Pour tenter de récolter un maximum de points, il va faire les trois derniers gros concours avant le couperet à savoir Vérone, Bruxelles et Stuttgart avec Tijl van het Palliterland.

 


Les Romands à l’honneur

 

9 wild cards ont été remises aux cavaliers romands tout au long de la saison. Parmi les heureux bénéficiaires, trois Genevois : Philippe Putallaz, Pierre Brunschwig et le champion romand élite Fabrice Cottagnoud (photo ci-dessus). « Genève est l’un des rares concours à favoriser ainsi les cavaliers professionnels ou amateurs de la région. Nous voulons leur donner une chance de côtoyer l’élite mondiale sans monnayer quoi que ce soit. Il est important de privilégier le sport et non l’argent ! » relève Alban Poudret.

 


Attelage à l’honneur

 


Max E. Amman, créateur des coupes du monde de saut et d´attelage, en compagnie du couple Egger dont la Brasserie parraine les épreuves d´attelage à Geneva Palexpo.

L’attelage et sa coupe du monde font leur grand retour à Genève après un premier essai plutôt réussi en 2002. « Nous sommes heureux de pouvoir accueillir de nouveau l’attelage à Genève, s’enthousiasment Alban Poudret et Sophie Mottu, directrice du concours genevois. En 2002, la retransmission de l’épreuve coupe du monde avait réalisé un excellent score au niveau de l’audience. A l’époque, nous n’avions pas trouvé de sponsor. Cette année, la Brasserie bernoise Egger prend en charge la moitié des frais liés à l’accueil de cette manche. Les Egger sont une famille de passionnés. Ils ont plusieurs chevaux d’attelage. C’est le créateur des coupes du monde de saut et d’attelage Max E. Ammann qui nous a mis en contact avec eux ».

 

Spectaculaires et bien rythmées, les trois épreuves promettent d’être passionnantes à suivre d’autant plus qu’elles accueilleront, outre les Suisses Werner Ulrich et Daniel Würgler (vainqueur de la manche coupe du monde 2002 à Genève), le gagnant de toutes les finales coupe du monde l’Allemand Michael Freund (absent de Genève en 2002). La wild card devrait revenir au jeune espoir suisse Stefan Kläy qui se remet d’un grave accident à l’entraînement. « Mais nous n’avons reçu aucune confirmation officielle de la fédération suisse » précisent les organisateurs.


 


Yvan Caboussat (tout à g.), Christophe Jacquot, Sophie Mottu et la groom de Yvan Caboussat: prêts pour le CSI-W de Genève 2005 et le quadrille d´attelage!

A ces compétitions s’ajoutera un magnifique quadrille conçu par Pierre Evrard et présenté par 8 meneurs romands sous la houlette de Christophe Jacquot, meneur et président de la Société d’attelage de Genève et environs. « C’est un gros travail, nous préparons ce quadrille depuis plusieurs mois à côté de nos emplois respectifs. Mais c’est un beau challenge et les meneurs sont heureux de le faire » précise-t-il. On verra à l’œuvre des attelages conduits par Christelle Despond, Key Richiger, Mickaël Barbey, Yvan Caboussat, Cyril Maret, Léonard Rich et Daniel Wütrich.

 


Multiples attractions

 

Pour compléter le tableau des compétitions, quantité d’attractions seront proposées sur les deux pistes. Pour le dressage en liberté, le public pourra apprécier la poste hongroise avec 5 chevaux de Jean-François Pignon et les numéros de dressage de Gilles Fortier. Un spectacle de vol libre avec des oiseaux sera aussi présenté par l’équipe de Philippe Hertel.

 

Moment émouvant aussi avec le parcours de saut de la jeune aveugle Laetitia Bernard, guidée par la voix du cavalier français Michel Robert. « Nous avons découvert Laetitia au concours de Bordeaux, expliquent les organisateurs. Nous avons été très touchés par sa prestation et le courage dont elle fait preuve ». A 20 ans, la jeune femme ne manque pas d’énergie. Elle a passé une année à Berlin et suit actuellement une école de journalisme.

 

La piste 2 accueillera des démonstrations de pony games, les chevaux suisses, des baptêmes à dos de poney et trois clinic. Daniel Würgler et Werner Ulrich donneront un cours d’attelage à trois meneurs romands le jeudi soir. Le clinic de saut, donné par Steve Guerdat, Rodrigo Pessoa et Malin Baryard, réunira samedi deux voire trois jeunes cavaliers de la Fondation Little Dreams. Enfin, dimanche, Jean-François Pignon commentera son entraînement de dressage. « Nous avons voulu donner une forme nouvelle à ce clinic de dressage » précise Sophie Mottu.

 


Petits changements

 

Au stade des petits changements, relevons que la butte et l’étang changeront de côté pour se retrouver en face de la grande tribune des places non numérotées. Quant aux chevaux, ils se reposeront au calme. Leurs écuries seront à l’écart dans la halle 6. Ce qui permettra de gagner un peu de place dans la zone de restauration au moment des grandes affluences.

 

Texte et photos : Pascal Mathieu

Réservations 

 

Par Internet :
www.resaplus.ch ou www.fnac.ch


Par téléphone :
0900 552 333 (CHF 1.-/min) du lundi au vendredi de 8h à 19h

Dans les points de vente:
Resa+ ou FNAC en Suisse et France voisine