Fédération Genevoise Equestre

CSI-W de Genève: à 8 jours du coup d´envoi

 

Dans une semaine, Palexpo sera prêt pour accueillir les meilleurs cavaliers et meneurs du monde avec leurs chevaux. Auparavant, une course contre la montre se sera engagée dès la fin du supercross pour réaménager les lieux. "Avec Daniel Perroud (ndlr: l´organisateur du supercross) on s´entend très bien, confiait Pierre E. Genecand, président du comité d´organisation. On va donc travailler ensemble pour se faciliter la tâche".

Si la manifestation de Daniel Perroud attire les plus fins pilotes, les organisateurs du concours hippique international de Genève (CSI) sont fiers d´annoncer la venue des dix meilleurs cavaliers et chevaux de saut d´obstacles du monde. Tous participeront à la 2e finale du Top Ten mondial présentée par Rolex.


Eleonora Ottaviani, directrice du Club international des cavaliers de saut d´obstacles, et Pierre E. Genecand, président du comité d´organisation.

Cette épreuve est née de l´imagination des cavaliers qui avaient envie d´offrir au public et aux téléspectateurs un spectacle unique que le public genevois a pu découvrir en primeur l´an passé. "Les cavaliers sont très excités et se réjouissent déjà d´offrir un beau cadeau de Noël à leurs fans et au public. Ils en parlent depuis août de cette finale" lançait Eleonora Ottaviani, directrice du Club international des cavaliers de saut d´obstacles, présente hier au Crowne Plaza pour la 2e conférence de presse.


L´Allemand Ludger Beerbaum défendra son bien dans la finale du Top Ten (photo: G. de Sépibus).

Le spectacle promet d´être à la hauteur des obstacles qui culmineront aux environs du mètre cinquante. Ceux-ci seront à nouveau placés par les Suisses Heiner Fischer et Rolf Lüdi qui avaient fait l´unanimité l´an passé. Ludger Beerbaum, le vainqueur de la finale Top Ten ´01, avait d´ailleurs largement complimenté leur travail. L´Allemand, indétrônable numéro un mondial, sera là pour défendre son bien le samedi soir à 21h00. Quatre de ses compatriotes se prêteront aussi au jeu: Marcus Ehning, Otto Becker, Lars Nieberg et Toni Hassmann. Mais il y aura également Rodrigo Pessoa, en couverture de l´affiche ´02, les Belges Jos Lansink et Ludo Philippaerts et le Suisse Markus Fuchs. Agréable nouvelle, puisqu´une cavalière apportera une touche de féminité à cette super finale. L´Américaine Leslie Howard fera le déplacement exprès des Etats-Unis. 9e mondial, le Suédois Rolf-Göran Bengtsson a renoncé puisqu´il n´a plus de chevaux de pointe après avoir quitté Jan Tops. Etabli dans le nord de l´Allemagne, il est en train de se reconstituer un piquet de chevaux.

Les deux autres temps forts: les coupes du mondes

Les deux autres temps forts de ce 42e CSI de Genève, dont le programme comporte une trentaine d´épreuves, sont les coupes du monde de saut et d´attelage. Genève accueille la 6e étape du calendrier de saut. Les dix meilleurs cavaliers mondiaux auront alors affaire aux autres ténors de la discipline le dimanche à 14h15. Après cinq manches, l´Allemande Meredith Michaels-Beerbaum, qui a préféré Francfort à Genève, mène le bal devant son beau-frère Ludger Beerbaum et Jos Lansink. 2e à Vérone, Markus Fuchs pointe à la 8e place.


Pierre-Alain Glatt (à g.), responsable de l´attelage au CSI-W de Genève, et le meneur suisse Werner Ulrich.

Créée l´an passé, la coupe du monde d´attelage fait pour la première fois une halte à Genève. Le spectacle présenté dernièrement à Stuttgart a enthousiasmé le public qui était débout pour acclamer les meneurs. "Nous allons faire un grand show" a promis le meneur suisse Werner Ulrich lors de la conférence de presse. Rappelons que l´occasion sera donnée à des sociétés locales, dont la Société d´Attelage de Genève et environs, d´animer des stands d´information sur la discipline. "L´important, au-delà de la compétition, c´est de faire connaître la discipline" a précisé Pierre E. Genecand. C´est à ce moment que l´attelage et sa coupe du monde pourront peut-être attirer des sponsors qui lui font défaut.


On verra à l´oeuvre le meneur suisse Andreas Meister dans le knock-out (photo: G. de Sépibus). 

Dix-sept cavaliers suisses engagés

Dix-sept cavaliers suisses auront l´honneur d´être de la fête, dont deux Genevoises, Céline Stauffer et Sandra Putallaz, détentrice d´une wild card au même titre que le champion romand Thomas Balsiger et Sarah Chiecchi. La jeune Chaux-de-Fonnière, 4e du championnat d´Europe jeunes cavaliers cette année, tire profit de l´intégration du Fribourgeois Christophe Barbeau dans la sélection officielle.


Christophe Barbeau (à g.) aux côtés d´Alban Poudret.

L´ambiance de Palexpo, Christophe Barbeau y a goûté plusieurs fois. "C´est quelque chose qu´il faut vivre" lance-t-il se remémorant les ovations du public lors de sa victoire dans l´épreuve des six barres il y a trois ans. "Genève est un concours hors pair et hors norme, ajoute le vice-champion suisse élite en titre. Il est très attendu par les cavaliers et ce n´est pas un hasard s´il accueille pour la 2e fois la finale du Top Ten". Les cavaliers internationaux viennent d´élire Genève comme le meilleur concours indoor du monde. Beau compliment pour l´équipe organisatrice et tous les bénévoles!

Christophe Barbeau s´est aussi réjouit du renouveau qui se dessine dans l´équipe suisse, notamment suite au retrait de Martin Walther et à la montée en puissance de certains cavaliers. "Un renouveau est nécessaire, mais il ne faut pas scier les piliers sur lesquels on s´est reposé ces dernières années" précisait-il.

Le vice-champion suisse élite est ravi de faire partie de la sélection officielle. Cela représente une belle porte d´entrée pour le prochain CSI de Zürich organisé par Rolf Theiler qui reprendra la responsabilité de l´équipe suisse jusqu´en mars 2003. Après il faudra trouver un remplaçant. Des noms circulent déjà. Fabio Cazzaniga et Philippe Guerdat ont la cote auprès des cavaliers. Mais la Fédération Suisse des Sports Equestres aura son mot à dire. Impossible donc, à l´heure actuelle, de dire qui succédera à Martin Walther.

Attractions en tous genres

Relevons enfin la série des attractions basées sur le thème du dressage de haut niveau. Le couple Pläge présentera un pas de deux et un clinic de dressage. Différents groupes présenteront des numéros de voltige et de guidage des chevaux par la voix. Les chevaux suisses seront à l´honneur dans le youngster tour et lors de diverses présentations dont le saut en liberté très attendu.

P. M.

EN BREF... 

Lesley McNaught incertaine:

Membre de la sélection Suisse officielle, Lesley McNaught n´est pas sûre de pouvoir monter au CSI-W de Genève. Suite à des problèmes d´entente avec la famille américaine Saperstein qui lui confiait notamment Pershing et Fleur, l´amazone se retrouve sans cheval de première classe. Elle montera peut-être Espoir, le cheval du jeune Suisse allemand Dani Klemm. Mais rien n´est sûr. Après son éviction du cadre européen l´an passé et cette mésentente, Lesley pourrait mettre définitivement un terme à sa carrière de saut d´obstacles et se consacrer entièrement au trot. Du moins, c´est ce que pensent certains de son entourage. "Mais avec elle, il faut s´attendre à tout" précisent-ils.

Eric Navet renonce:

2e de la finale tournante au championnat du monde et 12e dans la hiérarchie mondiale, Eric Navet sera à Palexpo, mais à pied. Comme son cheval de tête Dollar du Murier n´a pas été convainquant lors des premiers concours indoors, le Français a préféré ne pas insister, surtout après la belle fin de saison de son étalon. Eric Navet se contentera d´encourager ses compatriotes depuis les tribunes. Il participera néanmoins à la petite cérémonie prévue en l´honneur des champions du monde tricolores et pourrait peut-être animer au micro la première partie du Top Ten en compagnie de Franke Sloothaak. Du moins, c´est l´idée de la dynamique Eleonora Ottaviani qui n´est jamais à cours d´inspiration pour rendre cette finale encore plus passionnante.

Christophe Barbeau touché et heureux:

Dans la sélection tricolore figure Reynald Angot qui monte Dollar du Murier. Ce père de Félicia du Roset CH, sacrée championne suisse des 6 ans cette année sous la selle de Philippe Putallaz, a évolué un temps avec Christophe Barbeau. Ensemble, ils avaient participé aux mondiaux des jeunes chevaux à Lanaken. Emotion et joie pour Christophe Barbeau qui précisait aussi que la participation à un concours comme Genève peut ouvrir certaines portes. Celles du CSI de Zürich, mais aussi celles d´un nouveau contrat de sponsoring. Amag Suisse a en effet approché le Fribourgeois. 

Des stars dans les tribunes:

Cette année, un accent particulier a été mis sur l´accueil des VIP. C´est Rodolphe Huser, ancien directeur d´Orgexpo, qui en aura la responsabilité. Plusieurs personnalités ont annoncé qu´elles rendraient visite au CSI-W de Genève: les cyclistes Laurent Dufaux et Laurent Jalabert, l´entraîneur de football Gérard Castella, la conseillère nationale Barbara Polla, le footballeur Sébastien Fournier et peut-être le tennisman Arnaud Boetsch accompagné de Guy Forget. Quoi de mieux que de voir des chevaux pour oublier un échec en Coupe Davis?... 

L´effort de la TSR pour la couverture TV:

La Télévision Suisse Romande (TSR) fera aussi un gros effort dans la production et la diffusion des images du CSI-W de Genève (le Prix TSR, la finale du Top Ten et les deux coupes du monde de saut et d´attelage). L´équipe de la TSR offrira de nouveau au public des ralentis somptueux projetés sur l´écran géant Rolex. Jacques Deschenaux (photo), responsable de la négociation des programmes TV sportifs à la TSR, a aussi précisé que la Société Suisse de Radiotélédiffusion (SSR) a augmenté sa contribution financière au CSI et a reconduit son contrat de 3 ans pour la couverture TV de la manifestation. Cela lui confère les droits de diffusion jusqu´en 2004.

Retransmissions du CSI-W de Genève sur la TSR2 

Samedi 14 décembre:
16h25 en direct: Prix TSR, chasse sans selle
23h00 en différé: Finale du Top Ten

Dimanche 15 décembre:
14h10 en direct: Coupe du monde de saut
16h00 en différé: Coupe du monde d´attelage



Dur dur d´être organisateur:

Pas facile d´être à la tête de l´organisation d´un concours hippique en cette période économique défavorable. Les sponsors ne se pressent pas au portillon pour soutenir les concours hippiques indoors. Paris-Bercy a dû être annulé et certains concours sont en crise. Pierre E. Genecand a assisté dernièrement à une réunion où des nouvelles solutions en matière de sponsoring ont été présentées. Le saut ou l´attelage sont des sports aux règlements compliqués; trop peut-être pour les néophytes. Il faut que le public comprenne leur fonctionnement. Pas facile et il reste du travail. Côté genevois, on se montre rassurant, même si ce n´est pas rose tous les jours. Dans la cité des banques, aucun établissement financier ne parraine le CSI-W et les autorités politiques ne démontrent pas plus d´intérêt. 

Il reste encore des places:

Meilleure nouvelle pour terminer. La location marche bien selon les organisateurs. On est à environ 1´000-2´000 francs près par rapport à l´année passée. Il reste encore des places!

 

LE CHIFFRE...

Parmi les montures de la sélection suisse officielle pour le 42e CSI-W de Genève, dix sont suisses. L´une des plus connues est Lorina II CH, la jument qui a permis à Daniel Etter de décrocher l´or au dernier championnat suisse élite. De quoi encourager les éleveurs du pays! 




LES PARTICIPANTS...


Allemagne:

Ludger Beerbaum
Lars Nieberg
Marcus Ehning
Toni Hassmann
Otto Becker
Christian Ahlmann
Markus Merschformann

Autriche:
A designer

Belgique:
Ludo Philippaerts
Jos Lansink
Marc van Dijck

Brésil:
Rodrigo Pessoa
Keri Pessoa-Potter

Bulgarie:
Samantha McIntosh

Danemark:
Thomas Velin

Espagne:
Cayetano Martinez de Irujo

Etats-Unis:
Peter Wylde
Leslie Howard-Burr
Alice Debany-Clero

France:
Gilles Bertran de Balanda
Edouard Couperie
Michel Robert
Katie Prudent
Reynald Angot

Grande-Bretagne:
Robert Smith
John Whitaker

Irelande:
Peter Charles

Italie:
Gianni Govoni
Arnaldo Bologni

Norvège:
Geir Gulliksen

Pays-Bas:
Jeroen Dubbeldam
Jan Tops

Suède:
Malin Baryard
Helena Lundbaeck

Suisse:
Markus Fuchs
Beat Mändli
Willi Melliger
Paul Freimüller
Lesley McNaught
Christophe Barbeau
Daniel Etter
Claudia Gisler
Beat Grandjean
Christina Liebherr
Werner Muff
Dehlia Oeuvray
Céline Stauffer
Ernst Wettstein

Wild cards pour les Suisses:
Sandra Putallaz
Thomas Balsiger
Sarah Chiecchi