Fédération Genevoise Equestre

Echo du Week-end: Coupe des Alpes à Avenches

Le week-end passé se tenait à Avenches, dans le magnifique cadre des l'institut Equestre National (IENA) un Concours Complet International.

C'est trois compétitions qui étaient au programme, soit un Concours Complet International (CCI*), un Concours Complet International Poney (CICP*) et surtout La Coupe des Alpes, un Concours Complet International Officiel (CCIO**) par équipe disputée par 4 nations: dont l'Allemagne, l'Autriche, l'Italie, et bien sur la Suisse.

Au sein de la première équipe de suisse (Suisse1) nous trouvons l'une des plus prometteuses cavalière que le concours complet romand puisse compter en la personne de Mélanie Berkovitz.

Mélanie Berkovitz et Gigi du Mourier (Photo) réalisaient une magnifique 4e place après le programme de dressage présenté vendredi, et permettait ainsi à l'équipe Suisse1 de se positionner aux avants postes.

La jeune cavalière de Genève, très à l'aise dans l'épreuve du Cross, se retrouvait en tête du classement individuel samedi soir et permettait ainsi à l'équipe Suisse1 de prendre la tête provisoire.

Malheureusement dans l'épreuve de saut, Mélanie Berkovitz, moins en verve que la veille, terminait son parcours avec 18pts de pénalités. Ce résultat la repoussait au 4e rang final en individuel. L'équipe Suisse1 composée de Heinz Scheller, Ralph Lutz, Flavia Gartner et bien sûr Mélanie Berkovitz termine au 2e rang offrant la victoire à l 'équipe Suisse3 composée de Stefan Bienz, Céline Valloton, Lesli-Ann Weiss, et Laurianne Marro.

Ce bon résultat obtenu par Mélanie Berkovitz nous permet de faire un peu plus connaissance avec cette jeune cavalière, et de parler un peu plus de la discipline du concours complet.

Mélanie Berkovitz, âgée de 24 ans monte à cheval depuis presque 20 ans, c'est son père mordu de cheval et de concours complet qui lui a transmis le virus. C'est à l'age de 12 ans, qu'elle se lance dans son premier complet. "J'adore le Cross et le dressage, le complet est une discipline magnifique, ça demande beaucoup de travail et un osmose parfaite avec son cheval"."L'ambiance lors d'un concours est complètement différente que lors d'un concours de saut, un complet c'est 5 jours sur place, on se retrouve entre cavaliers de tous horizons, on forme comme une grande famille".

Mélanie travaille a 100% dans une banque de la place, et consacre la majorité de ses vacances pour participer à des concours. "La pluspart des autres concurrents sont des professionnels, je suis l'un des rare amateur et gérer un travail à temps complet et la compétition n'est pas évident".

En effet entraîner un cheval pour le complet n'est pas de tout repos, le cheval sort tous les jours entre 2 à 3h et le cavalier doit entretenir sa condition physique en faisant du vélo ou de la course à pieds.

Cette année Mélanie a participé à de nombreux Concours complet internationaux avec Gigi du Mourier, cheval de 12 ans qu'elle monte depuis 2001. Ils ont entre autre été classés à Avenches dans un Concours complet 2 étoiles, ainsi qu'en Italie à Ravenne.

En mai ils participaient au très relevé concours complet 3 étoiles de Saumur.

Elle terminera cette saison le 25 octobre par le concours complet 3 étoiles de Pau dans le sud de la France.

Le programme sera particulièrement chargé en 2007, en effet Mélanie Bervovitz et Gigi du Mourier visent une qualification pour les championnat d'Europe de Rome. Bien qu'ayant déjà réalisés les minimaux imposée par la FEI, un concours de niveau 3 étoiles imposé par la Fédération suisse est au programme." Je vais reprendre l'entraînement en janvier, puis je pense participer à 2 CC** avant le concours complet qualificatif imposé par la fédération. J'espère que la fédération ne nous imposera pas un parcours de Cross long, cela pourrait hypothéquer nos chances pour Rome, nos chevaux n'ayant pas la possibilité de bien récupérer".

Mélanie nous confiait que les chances de la suisse au championnat d'Europe sont bien réelles. "En équipe on peut viser une médaille, quand à moi en individuel, je serais entièrement satisfaite avec en Cross sans pénalités, et un dressage en dessous de 60 points. Un parcours de saut sans fautes serait la cerise sur le gâteau".

Nous lui souhaitons bonne chance pour la fin de saison, et nous serions particulièrement heureux de la voir revenir d'Italie avec une médaille autour du cou.
 
C.Leuenberger FGE2006