Fédération Genevoise Equestre

Echos du week-end

Combiné saut-attelage à Avusy : unir les passions

C'est parce qu'elle voulait faire plaisir à tout le monde et réunir les passionnés de saut et d'attelage que Véronique Schmidt-Foglia a lancé l'idée d'un combiné saut-attelage à Avusy. « Quelques jours après la première édition l'an passé, nous avons reçu beaucoup de demandes d´inscriptions et de renseignements, se souvient Sandra Schopfer, gérante du Centre Equestre d'Avusy et trésorière du concours. Et cette année 19 équipes, composées par tirage au sort, se sont inscrites. C'est plus que l'an passé. Les gens trouvent que c'est une journée sympa. On se rencontre entre gens du saut et de l'attelage, c'est bien ! ».

Ce combiné se divisait en 3 étapes. Après un parcours de maniabilité, le meneur cédait le relais au cavalier avant que celui-ci ne le rejoigne sur la voiture ou ne lui cède le témoin pour un dernier tour de piste. Jugée au barème C, la formule de l'épreuve assure un beau spectacle et donne sa chance à tout le monde.


Opium du Viquet: du haut de ses 73 centimètre, l´étalon mini shetland qui fait de l´élevage au Poney Club de Presinge, n´est pas passé inaperçu et était l´une des principales attractions du combiné. Et il fallait voir avec quelle énergie il a accompli les deux parcours de maniabilité. 

Pour preuve le tout petit étalon mini-shetland Opium du Viquet, 73 centimètres au garot, a terminé 2e, conduit par Molly Kaeser qui faisait équipe avec Mathilde Schaller (Roby). La victoire est revenue à Christelle Despond (26 ans) qui menait Navril. L'ancienne championne romande d'attelage à un cheval faisait équipe avec la cavalière de Presinge Aurélie Schaller (21 ans) et Mozart VII.


Les vainqueurs tout sourire Aurélie Schaller (à g.) et Christelle Despond.

« C'est la première fois que nous participions à cette épreuve et donc que nous courrions ensemble. On a voulu jouer le jeu et on a tenté d'aller vite » lançaient en cœur les lauréates. « On a rencontré du monde et fait des connaissances, c'est vraiment sympa ! » ajoutaient-elles. « Ca fait du bien d'être détendue » complétait Christelle Despond qui avait manqué la première édition du fait qu'elle participait à un concours international au Haras du Pin en France. « Aurélie a fait une bonne groom » avouait Christelle. Il faut dire qu'Aurélie mène régulièrement. « Mais c'était mon premier concours d'attelage » (elle a fait équipe avec la cavalière Victoria Vogt).

Avant ce combiné, trois autres épreuves se sont courues. Le libre saut ouvert aux non-licenciés et licenciés (avec handicap) est revenu à Nicolas Deflesselles (Cerano V). L'écuyer des Ecuries du Courtil à Avully y devançait Aurélie Schaller (Mozart VII) et Géraldine Panetti (Omar Speeba). Dans les maniabilités, succès de Christophe Jacquot (Fleur de Lignée) dans la catégorie 1 poney-cheval et de Tamara Zaslavsky (Kou K'aï Tché et Domino D'Urfé) dans la catégorie 2 poneys-chevaux.


Alexis Pfister, vice-président du CO, Véronique Schmidt-Foglia, présidente du CO et Maria Anthonet, présidente du jury attelage.

A l'issue de cette (longue) journée, tout le monde avait le sourire. « Je suis contente. Les gens se sont vraiment amusés. Les gens se prennent au jeu, c'est aussi pour ça que c'est réussi » soulignait Véronique Schmidt-Foglia, la présidente du CO, qui regrettait le manque de cavaliers de saut. Une 3e édition devrait avoir lieu l'an prochain. « J'espère trouver des bénévoles supplémentaires qui ont envie de s'investir, car organiser une telle journée c'est beaucoup de travail ! ». Et ce n'est pas Sandra Schopfer qui nous dira le contraire. Elle qui, après une journée entière au micro et à courir à droite à gauche, arpentait le champ sur son tracteur en fin de journée pour ramasser les obstacles. C'est que le terrain doit être remis en état en vue du grand concours de saut officiel qui aura lieu fin mai.

Voir les photos dans notre rubrique Album photos/Combiné Avusy 2004.

Pascale Dusseiller et Quality épatants à Crassier

Elles sont belles, charmantes et talentueuses. Et pourtant, Pascale Dusseiller et la Vaudoise Nadia Gaumann se sont livrées une lutte sans merci dimanche dans les épreuves majeures S1 de Crassier (VD). Si dans le S1 au chrono, Pascale Dusseiller et Quality (photo) s'imposaient avec 34 centièmes d'avance, elles devaient s'incliner au barrage après avoir pourtant signé un double sans faute rapidement, tout comme Sandra Putallaz sur Palmira von Hof CH, 3es et 5es auparavant. Egalement double sans faute sur Kwikstaart, Olivier Bourqui prenait une honorable 5e place. A noter aussi les 10es rangs de Pierre Brunschwig sur Pocahontas III puis California XI. Avec celle-ci, le Genevois remportait aussi un R4/M2 où Chiara Wilde (3e, Mounten Clover) et Olivier Bourqui (4e, Lord Castro) se distinguaient.


Sandra Putallaz et Palmira von Hof CH très régulières dans les S1 à Crassier.

Avant de partir pour son week-end à Uster (lire plus bas), Philippe Putallaz remportait un R4/M2 sur Maastricht D où ils devançaient Michel Pollien, Nadia Gaumann et Sandra Putallaz (Palmira von Hof CH). Charles Turrettini a lui aussi frappé fort en enlevant deux R3/M1 jeudi sur Girondelle II. Il y devançait chaque fois Jessy Putallaz (Gamba de Couvrigny). 3e place de Romain Jucker (Hermyne) qui se distinguait aussi dans les épreuves juniors J3 (2e et 3e). Bons résultats aussi pour Aïda Ben Hamida (Bella Paloma) et Natacha Tankhimovitch (Jetstar de Safray). Dans les R4/M2 pour la relève suisse, Karen Schultheiss a brillé en terminant 3e sur Osiris V CH, 6e avec Lord Liberty W puis 4e sur Bustopher Jones. Classements aussi pour Sabrina Psarofaghis (7e, Jafar du Dombief), Clio Choukroun (7e, Puma IV) et Léonard Pictet (11e, Happy Few). En libre, 4es places pour Salomé Borecka (Olisco de Rothel CH), également 6e sur Irina XI, et Alice Berthaudin (Gary du Roset CH).

Enfin, les poneys étaient également à l'honneur. En P2, Julie Jucker (Internet du Sud) était 4e, en P3 Louise Gilbert (Jazz IV) 6e. Les champions suisses Jordan Schoch et Machno Carwyn ont survolé les P4-P5 où Jessica Aellen était 7e sur Dylan A (P4) et Deborah Lazzarotto 7e également avec Top Black Pearl mais dans le P5 où Valentine de Rham (Jasmin III) était 3e et Jessica Aellen 9e sur Special Edition B.

Signalons que la championne d'Europe Julie Delaporte n'était pas de la partie. La Genevoise est tenue éloignée des concours durant deux à trois semaines suite à une lourde chute à cheval survenue il y a un peu plus d'une semaine en promenade. Malgré sa bombe, Julie n'a pu éviter une commotion cérébrale et un fort traumatisme musculaire. Elle a aussi plusieurs points de suture à la main droite. « Il n'y a cependant pas de souci à se faire, tout est maintenant sous contrôle. Son moral est bon et elle attend avec impatience de recommencer à remonter » précise son papa Yves. Julie recommencera l'entraînement dans une semaine. Nous lui souhaitons un bon rétablissement !

Philippe Putallaz et L'Amie vainqueurs à Uster

Philippe Putallaz et L'Amie (photo) ont remporté un S1 lors du grand concours de saut national d'Uster (ZH) qui a réuni du beau monde. Le cavalier de Versoix devançait l'ancien champion suisse élite Roman Späni (Gondola III) et Lesley McNaught (Royal Charmeur) qui continue à monter les chevaux de Markus Fuchs, classé 7e de ce S1 avec La Toya III.

Dans le Grand Prix, Philippe Putallaz et L'Amie ont manqué de peu la qualification au barrage (4 points). La victoire est revenue à la jeune prodige Faye Schoch qui signait sa première victoire à ce niveau sur Tequi d'I CH. La Fribourgeoise signait l'un des deux seuls sans faute du barrage avec Hansueli Sprunger (2e). 3e, Daniel Etter commettait une faute sur Landjuweel St Hubert. Enfin, Céline Stauffer et Coco Cabana ont gagné un M2.

Terrain d'attelage de Chancy : sur la bonne voie

Gilles Grandjean (photo), Président de la Société Equestre de Chancy (SEC) et président du CO du concours d'attelage de Chancy, avait le cœur un peu plus léger dimanche. Les problèmes rencontrés avec l'Etat de Genève au sujet du terrain d'attelage de Chancy à Eaumorte devraient se résorber d'ici peu. Du moins on l'espère !

« Nous avons fait le nécessaire pour répondre aux exigences de l'Etat, à savoir débarrasser le terrain de tout ce qui gênait à l'œil. Des citernes notamment. Mais nous n'avons pas eu à toucher les obstacles. Nous sommes prêts à embellir le pont par exemple en recouvrant les piliers de bois » explique Gilles Grandjean. L'Etat viendra sur place prochainement et décidera si le terrain pourra toujours être utilisé pour l'attelage. « Genève a sa place dans la cour des grands concours. Les autorités politiques présentes l'an passé au championnat suisse s'en sont rendues compte » commente Gilles Grandjean qui, en cas d'issue positive, compte bien organiser un concours international l'an prochain et un championnat du monde d'ici quelques années.

Rappelons que les problèmes durent depuis 1996, année où la demande d'autorisation pour la construction d'un étang a été refusée par l'Etat de Genève. Après une demande infructueuse de changement d'affectation de zone, s'ensuivirent plusieurs plaintes et recours. Grâce notamment au travail de l'avocat de la SEC, Me Franco Foglia, à l'aide du Maire de la Commune de Bardonnex et de certaines personnalités politiques, les meneurs ont pu continuer à fouler le terrain de Chancy à l'occasions d'entraînements ou de compétitions. Espérons qu'ils puissent continuer à le faire. La décision finale tombera prochainement.

Dany Hunyadi ne collabore plus au « Cavalier Romand »

La cavalière genevoise Dany Hunyadi a mis fin à sa collaboration au mensuel hippique « Le Cavalier Romand » où elle assurait la couverture de certains événements hippiques de la région genevoise en compagnie du sous-signé. « Je ne suis plus en mesure de pouvoir remplir ma fonction au sein du mensuel comme je le souhaiterais car je suis trop souvent absente et prise par mon activité professionnelle. Je n'ai pas envie de faire du travail bâclé et vite fait. Le journal mérite mieux que ça. Il est vrai aussi que faisant moi-même les concours quand je suis présente, ça fait un peu beaucoup et tout à la fois » explique-t-elle, heureuse tout de même de cette expérience débutée il y a 3 ans.

P. M.