Fédération Genevoise Equestre

Echos du week-end

Polo à Veytay


 
Riccardo Tattoni (hcp0), patron de la formation SBP, David Amar (hcp1), Eduardo Menendez (hcp 7) et Jean-Pierre Slavic (hcp 0) brandissent le trophée qu´ils ont remporté définitivement.


Vainqueurs du tournoi de Saint-Tropez et 2es récemment à Gstaad, Riccardo Tattoni et son équipe SBP ont assez logiquement remporté l’édition 2004 du Geneva Polo Masters au Polo Club de Veytay à Mies (VD). En finale, ils ont battu 11 à 4 1/2 l’équipe de Veytay-Jaeger-LeCoultre devant près de 1´500 spectateurs et sur un terrain humide où il était difficile de bien contrôler la balle. Vainqueur des trois dernières éditions, la formation SBP est repartie définitivement avec le challenge.


Aidé par son fidèle pro argentin Eduardo Menendez (auteur de 6 réussites), l’homme d’affaires italien reconnaissait avoir gagné sur l’expérience des tournois de haut niveau. Sa cavalerie nombreuse a permis à son équipe d’effectuer des changements fréquents de montures. Jusqu’à deux par période de jeu (un match est constitué de 4 périodes de 10 minutes chacune) !


« J’ai senti une force et une homogénéité dans notre équipe » relevait Riccardo Tattoni qui, malgré avoir reçu une balle en pleine vitesse sur le coude, a marqué le dernier but. « J’ai été très impressionnés par les jeunes. Ce sont vraiment de bons garçons ! » lançait-il au sujet des frères Luginbühl qui jouaient dans l´équipe adverse. Simon et Martin sont encore jeunes mais ils en veulent.

Epaulés par leur belle-mère Yasmine Firmenich Luginbühl (ici au premier plan) et le jeune pro argentin Alejandro Menditeguy, ils se sont bien battus dans cette finale malgré la différence de score. « Nous avons bien débuté la partie et leur avons tenu tête. A un moment, Eduardo Menendez perdait même son sang froid » analysait Martin Luginbühl, qui fêtait ses 19 ans dimanche. « Mais au fil de la partie, on a perdu notre lucidité, on s’est un peu énervé et on ne les a pas assez marqués. Les chevaux ont aussi fait la différence. Nous n’avons pas pu les changer aussi souvent qu’eux et ils étaient un peu fatigués de la veille ».


Il est vrai que samedi, l’équipe de Veytay-Jaeger-LeCoultre a tout donné dans son deuxième match contre la même équipe SBP face à laquelle elle s’est inclinée d’un demi point seulement. Une meilleure différence de but par rapport aux deux autres équipes participantes, Villa a Sesta et Alfa-Bank, lui a permis de se rendre en finale. C’était la première fois depuis la création du tournoi qu’une équipe portant les couleurs du club vaudois parvenait à ce stade de la compétition. « Mais on est quand même contents d’être arrivés en finale » lançait avec le sourire Martin.


Dans la petite finale, Villa a Sesta, la deuxième équipe de Riccardo Tattoni, a battu 8 à 5 1/2 la formation Alpha-Bank. « C’est dommage de perdre sur des fautes d’autant plus qu’on avait un jeu plus homogène » regrettait David Lacin (28 ans), l’un des jeunes joueurs du club de Veytay. « Nos adversaires ont marqué pratiquement toutes leurs pénalités ».

Mais le plaisir d’avoir participé au tournoi reprenait vite le dessus. « C’était beaucoup de travail pour John-Coast Sullenger de monter cette équipe. Il a fallu trouver un sponsor, organiser la tente d’accueil au bord du terrain avec un traiteur et confectionner les t-shirt. Mais le plaisir de pouvoir participer à cet événement phare avec une équipe qui se bat dans une bonne ambiance était grand » ajoutait David Lacin.



L´équipe Mirasol a remporté la 1e Coupe Radio Lac. De g. à d.: Claire Payne (hcp -1), Pierre E. Genecand (patron, hcp -1), Karine Montero (hcp -1) et le pro Juan de Ezcurra (hcp 5). Manque Antoine de Bourgknecht (hcp 0).

Enfin, on relèvera la victoire de l’équipe Mirasol dans la première édition de la Coupe Radio Lac. Après avoir disputé les grands tournois de Saint-Tropez, Gstaad et Zurich, Pierre E. Genecand (auteur d’un but) et ses coéquipiers ont battu 5 1/2  à 2 Veytay. « C’était un match très amical qui s’est déroulé dans une bonne ambiance » relevait José Sirvent, le pro argentin membre de l´équipe de Veytay.  


Yves Luginbühl, l’organisateur du Polo Masters, affichait un large sourire à l’issue du tournoi. « Malgré le peu de publicité que nous avons fait, il y avait beaucoup de monde. On essaie d’élever petit à petit le niveau de jeu et on voit que les jeunes qui ont participé progressent vite. Ce seront bientôt nos piliers » se réjouissait-il. « Je souhaite dire bravo à Yves pour son engagement en faveur du polo et de ses fils. C’est un passionné et il consent beaucoup d’efforts pour la bonne gestion du club et la promotion de ce sport » soulignait le vainqueur Riccardo Tattoni. 

Textes et photos: Pascal Mathieu   

 

Yves Luginbühl: optimiste pour l´avenir du polo en Suisse

 


Yves Luginbühl (à d.) ici aux côtés de Juan de Elia, le pro du Polo Club de Veytay.

Il y a trois ans, le Polo Club de Veytay s´est dirigé vers une autre philosophie afin de favoriser les joueurs amateurs du club et changer l´image de ce sport. Le grand tournoi annuel de Veytay a changé de nom et de formule. De Geneva Open réservé aux professionnels, il est devenu Geneva Masters ouvert aussi aux amateurs.
 

« C´est positif pour l´avenir du polo en Suisse » lance Yves Luginbühl propriétaire du Polo Club de Veytay. Ainsi par exemple, David Amar, qui a fait ses preuves pendant ce Masters 2004, va être intégré dans l´équipe de Riccardo Tattoni. Il disputera plusieurs grands tournois l´an prochain. « On va ainsi arriver petit à petit à un bon niveau. Au dernier championnat suisse, c´est d´ailleurs une équipe composée uniquement d´amateurs qui s´est imposée (ndlr: David Amar en faisait partie) » ajoute Yves qui se montre confiant pour l´avenir de son sport favori.

« On parle de plus en plus de polo. Il y a bientôt les championnats du monde à Paris, on voit beaucoup de vêtements La Martina avec des inscriptions en rapport avec le polo et les médias s´intéressent davantage à notre sport qui est très spectaculaire. Je n´ai jamais senti l´avenir du polo avec autant d´optimisme. Il est moins marginal que par le passé où on a beaucoup joué sur le people. Maintenant l´accent est mis sur les jeunes ».

« Tout le monde est bienvenu à Veytay pour découvrir le polo! » lance ce passionné dont la décontraction et la simplicité tranchent avec les clichés véhiculés par ce sport. « Nous aimerions beaucoup mener quelques actions pour faire connaître ce sport au travers d´initiations par exemple. On pourrait aussi développer des synergies avec des manèges. Il faut rendre ce sport accessible». 

P. M.

 

Photo du Geneva Polo Masters 2004 sur www.elsarochaix.com


Saut à Avully



 

A Avully, c’est une cavalière d’Avully, Margot Meyer, qui a remporté la 11e manche du championnat juniors genevois Amag-Clinique La Colline. Sur Galilée CH, issue de l’élevage familial, Margot était l’une des deux seules cavalières, avec Camila Wohlers, à boucler deux tours sans faute. Elle signait son premier succès de sa jeune carrière. « C’est génial. Ça fait longtemps que j’attendais ça » avouait-elle après son succès.


Très impliquée dans l’organisation du concours, Anastasia Scherz (en photo ci-dessus) a quand même trouvé le temps de monter mais sans selle. C’est en effet elle qui a remporté l’épreuve sans selle sur sa jument Dorsanne.

 


Saut à Marsens (FR)



 

A Marsens (FR), Philippe Putallaz et L’Amie (photo) ont enlevé le S1 avec « winning round » comptant pour le Summer Classic 2004 dont la finale, rappelons-le, a lieu dimanche prochain à Choulex (14h30). Auteurs d’un double sans faute rapide (38.98), ils devançaient Rudi Wallerbosch et Conchita III CH (40.43) et Franck Goubard (Fadelfos).

Autres Genevois classés malgré une faute sur le deuxième parcours, Pierre Brunschwig, 12e sur California XI, et Sandra Putallaz, 13e sur Palmira von Hof CH. La cavalière de Versoix et Palmira von Hof CH, qui occupent la 3e place du classement général du Summer Classic avant la finale, étaient déjà en évidence dans le S1 précédent (5es) remporté par Reto Ruflin et Cocette. Classement aussi pour Nicolas Firmenich et Dionysos II (15es). 


La veille, plusieurs cavaliers genevois se classaient dans les R4/M2 : Pierre Brunschwig (Pocahontas III, 2e), Céline Stauffer (Coco Cabana, 6e), Maurice Dabbah (Landor II, 7e) et Vincent Deller (Impériale du Dalot, 14e et Jicky, 11e). Très bons résultats en R3/M1 pour Pascale Dusseiller, 2e sur Pontiac, et pour Martial Perrin, 3e avec Usoptine VD Hacienda.


Chez les juniors (J3), magnifique 2e rang de Sabrina Psarofaghis et Jafar du Dombief, classements pour Sophie Moser (Galeine, 9e) et Natacha Tankhimovitch (Jetstar de Safray, 11e) et belle régularité de Céline Stadler (Galatée III, 13e et 14e).  


Enfin, Julie Delaporte et Ilton de la Tour ont brillé dans les épreuves poneys : 2e en P4 et 4e en P5. Un P5 remporté par la Valaisanne Hélène Kessler sur Irish Boy du City Horse. Bonne 5e place pour Deborah Lazzarotto (privée de Top Chiaro di Luna, fiévreuse) sur Mac Carwyn CH, un jeune fils (6 ans) de Machno Carwyn, l’étalon double champion d’Europe. Prochain rendez-vous important pour l’élite suisse poney, la finale nationale au Mont-sur-Lausanne ce week-end.


Joli succès en P2 pour Margaux Carpentier de Caro (Chelif de Bec). Dans la même catégorie, Roxane Guggiari (5e, Lanslo du Creux), Letizia Malfanti (6e, Oona) et Cindy Aellen (7e, Arriba) se sont classés. Classements en P3 pour Louise Gilbert (Jazz IV, 5e) et Jessica Aellen (Dylana, 10e et Special Edition B, 13e).


Textes et photos: P. M.