Fédération Genevoise Equestre

Echos du week-end

Dressage : finales genevoises à Evordes

 

Après avoir accueilli les finales romandes l’an passé, l’équipe du Manège d’Evordes, emmenée par les frères Durafour et le président de la société Hippique d’Evordes Axel Wend, s’est mobilisée pour accueillir dans d´excellentes conditions les finales genevoises de dressage. Celles-ci ont réuni les douze meilleures paires de la saison écoulée (7 manches) dans chaque catégorie.


Chez les non-licenciés, la victoire est revenue à Yasmina Filgueiras (18 ans). 6e du classement annuel, la jeune cavalière du Manège des Hauts-de-Corsinge a présenté deux magnifiques programmes lors de cette finale. Elle s’impose avec une confortable avance de 35 points (1141 pts) sur sa dauphine Maroussia Calderari (Geronimo II, 1106 pts).

 

Yasmina Filgueiras a vu son travail récompensé. Elle s´est imposée dans la finale des non-licenciés devant Maroussia Calderari (à g.) et Alexandra Rothen. Photo: G. de Sépibus, www.sepiphot.com

« Je voulais vraiment terminer sur le podium, confiait Yasmina Filgueiras qui comptait parmi les finalistes l’an passé. J’ai énormément travaillé pour y arriver. Après avoir été en tête à l’issue de la première manche, j’ai eu un peu de pression pour la deuxième. Mais j’ai essayé de l’oublier et ça a été. Comme il y avait pas mal de monde sur la tribune du public, la jument a un peu regardé au début mais elle s’est vite calmée ».


Yasmina Filgueiras monte Pretty Power depuis le mois d’avril seulement. Autant dire que cette victoire couronne une grande complicité. « On s’est bien entendues tout de suite » lance la jeune championne qui n’en est pas à son premier podium. « J’ai commencé à monter à cheval au Poney Club de Presinge avec Ariane Bulliod qui m’entraîne toujours. J’ai fait des pony games puis beaucoup de concours de dressage. J’ai gagné le championnat romand poney en 2001 et étais 2e en 2002. J’ai tout de suite croché pour cette discipline qui me plaît beaucoup. Actuellement, je prend deux cours par semaine ».


Yasmina Filgueiras a décroché ses trois classements nécessaires pour obtenir la partie pratique de la licence. Elle passera l’examen théorique à Cheseaux le 14 octobre avant de se mesurer aux licenciés dès l’an prochain. Et dans deux ans, elle se réjouit de commencer une formation dans la police judiciaire (l’age minimal d’entrée est fixé à 20 ans).


Leader du classement général après les 7 manches qualificatives, Alexandra Rothen décroche comme l’an passé le bronze sur Rameau CH (1101 pts). « Je suis un peu déçue mais c’est un concours comme un autre. Je n’ai simplement pas été exceptionnelle. J’ai fait une ou deux bêtises, avouait la cavalière du Manège d’Evordes qui est passée très près de l’argent. A la fin d’un allongé, j’ai mis un peu trop de jambe. Ça m’a coûté 6 points donc l’argent ».


Mais l’élève de Rémi Neulas était tout de même ravie de Rameau CH. « Je l’ai eu à 4 ans (ndlr : Rameau CH a 15 ans aujourd’hui). C’est sa deuxième saison de dressage seulement. On a fait du saut mais ce n’était pas génial. Il est plus à l’aise en dressage où il se donne beaucoup de peine ». Et ça marche plutôt bien. Ensembles ils ont enchaîné les bons résultats cette saison à Genève et dans le canton de Vaud.


Alexandra Rothen s’est aussi distinguée avec Elroy des Broches (7e du classement général des manches qualificatives) que lui confie Jacqueline Délétra. « Il sautait mais ne savait rien faire en dressage. Il a bien progressé ! » se réjouissait sa cavalière qui passera, elle aussi, son examen théorique de licence durant ce mois.

 

Gaëlle Vallon (Imperator de Jane) et Anna Garcia Abella (Outsider) ont obtenu le même nombre de points (1089 pts). Mais Gaëlle Vallon, qui a bénéficié d´un nombre de points supérieurs dans la deuxième manche, termine au 4e rang. Un seul cavalier participait à cette finale. Christian Leuenberger (Quantin du Vallois) se classe 7e juste devant la tenante du titre Carine Herreras (Tabasco de la Mancha I.C.).

Rémi Neulas et Rexos titrés chez les licenciés


Rémi Neulas est un habitué des podiums dans les finales genevoises. 3e en 2002 et 2003, il est monté sur la plus haute marche cette année. On le voit ici avec sa dauphine Gabrielle Bouvier et Carlo de Donato. Photo: G. de Sépibus, www.sepiphot.com

Chez les licenciés, là non plus ce n’est pas le couple le plus régulier des manches qualificatives qui s’est imposé. Grand dominateur de la saison, Carlo de Donato a dû se contenter de la médaille de bronze sur Doniro (1201 pts). Il termine assez loin de Gabrielle Bouvier (Gingka, 1221 pts) et du nouveau champion genevois Rémi Neulas (Rexos, 1230 pts), écuyer au Manège d’Evordes.


« Toutes les conditions étaient réunies pour que ça marche bien. On était à la maison et mon entraîneur Charles Durafour était là pour me soutenir, c’est important, confiait Rémi Neulas, 3e des finales 2002 et 2003. Je n’étais pas parti dans l’idée de gagner. J’ai essayé de faire au mieux. Je tiens à remercier Catherine Mage, la propriétaire de Rexos, et mon entraîneur Charles Durafour ».


Rémi Neulas (32 ans) a terminé 12e du championnat annuel avec sa deuxième monture Radja  III que lui confient Jean-Claude et Charles Durafour. « Même s’il manque un peu d’expérience et est vite inquiet, c’est un cheval très prometteur » relevait son cavalier qui a baigné dans l’environnement équestre depuis tout petit. « J’ai commencé en côtoyant le tourisme équestre avec mes parents. Ensuite j’ai enseigné le saut et le dressage dans des centres équestres en France. Le dressage me passionne depuis longtemps. L’approche du cheval est différente que dans le saut. On est plus à l’écoute de son comportement, la relation est autre ».     


Légère déception pour Alexandra Von Rulach (Tornado, 1167 pts), 2e du classement général annuel et 7e de la finale. Florence Mottu termine au pied du podium avec Gospel II CH.

 


Triomphe des sœurs Hottelier chez les juniors

 

Julie Hottelier (2e), la nouvelle et première championne genevoise juniors Delphine Hottelier et Alexia Leboissard (3e). Photo: G. de Sépibus, www.sepiphot.com

Comme les juniors ne disputaient pas de finale cette année, c’est à Onex que le titre a été décerné début septembre. Les prix ont été remis à Evordes. L’or revient à Delphine Hottelier (15 ans) et Gavotte IV CH. 4e à Onex et vainqueur à Vandoeuvres, la jeune cavalière du Manège d’Evordes s’est montrée la plus régulière sur les 5 manches. « C’est plutôt inattendu vu que c’est ma première saison de concours avec cette jument que nous avons achetée il y a un an, confiait l’élève de Rémi Neulas. Elle est très calme et super gentille ! ».


La saison prochaine, la jeune collégienne participera au championnat genevois non-licenciés et fera quelques épreuves de saut. « Je ne suis pas pressée de faire ma licence » ajoute-t-elle.


Vainqueur à Onex sur Orink, sa grande sœur Julie Hottelier (18 ans) remporte la médaille d’argent. « Ça ne l’a pas gênée que je fasse mieux. Entre nous, il n’y a pas de rivalité » souriait Delphine qui vise une carrière d’avocate. « Mais je n’abandonnerai pas l’équitation pour autant. Je souhaite continuer à monter en dressage à un bon niveau ». Même si elle a le même total de points sur la saison, Alexia Leboissard (Samarkand) décroche le bronze, le meilleur classement de la dernière manche départageant les ex-aequo.

 

Saut : finales romandes à Cheveney (JU)

 

Chez elle à Cheveney (JU), Dehlia Oeuvray a fêté l’inauguration de ses magnifiques nouvelles installations financées par Charles et Nado Burrus et son premier titre romand élite. Du coup, elle décroche la dernière wild card en jeu cette saison pour le prochain CSI de Genève.


La Jurassienne a dû se partager entre l’organisation et ses parcours. Pourtant elle a pu faire le vide dimanche. « J’ai pu m’isoler un peu avant mes parcours et bien me concentrer, et Lord Cavalier a été fantastique » déclarait-elle à notre confrère Alban Poudret du « Matin ».


Pascale Dusseiller-Wolff (photo) a manqué de très très peu le titre : une seconde ! Au barrage, la cavalière de Corsier a déroulé des parcours fins et fluides mais n’a pas pris une option qui lui aurait permis, peut-être, de faire la différence. « Je suis certes un peu déçue d’échapper au titre et à la wild card. Mais en même temps je suis rassurée de voir que Quality a retrouvé la confiance qu’elle avait un peu perdue lors du championnat suisse élite et du concours de Corsier ».


Le podium était complètement féminin puisque la sélectionnée olympique Christina Liebherr (LB Cainby) était 3e, juste devant Gian Battista Lutta (Cyros). Quant à la tenante du titre Faye Schoch, elle était 6e à cause d’une faute. Céline Stauffer (7e) et Pierre Brunschwig (9e sur Pocahontas III) n’étaient pas loin du podium. Mais, avec des parcours très sélectifs, il fallait enchaîner les sans faute pour pouvoir monter sur le podium. Comme quoi, le niveau romand est très élevé ! « Les parcours (ndlr : construits par Rolf Lüdi) étaient certes difficiles mais pas exagérés » précisait Pascale Dusseiller-Wolff.


En raison du nombre important de sans faute dans l’épreuve de qualification (17 sans faute), le cavalier de Versoix Philippe Putallaz a été privé de finale à cause d’une faute tout comme Michel Pollien, Maryline Vorpe ou encore Viviane Auberson.

Chez les licenciés régionaux, c’est la jeune élève jurassienne de Roger Bourquard Magalie Offreda (16 ans) qui s’est imposée devant le Fribourgeois David Sandoz, la Vaudoise Camille Manuel et la Genevoise Fiona Bonnamy-Pictet qui a manqué d’un rien le barrage pour les médailles.   


Dans les autres épreuves, on signalera la victoire de Philippe Putallaz et L’Amie en S1. Sur Ganaelle du Roset CH, le cavalier de Versoix a signé un doublé en M2. Pierre Brunschwig et Pocahontas III étaient 2es en M2 et 5es en S1. Enfin, Sandra Putallaz était 2e en M1 avec Katy de la Guyonnière que lui confie Danièle Dumoulin.  

Saut : Coupe PSR à Satigny

 

La Coupe du Poney Sport Romand a eu lieu le week-end passé à Satigny. Mélina Psarofaghis (Ballintemple Joe Joe) s’est imposée chez les poneys D après un barrage qui l’opposait à Mariel Aguirre (Top Golden Daisy). Chez les poneys C, Anthony Cadière (Carrig a Doon) était 2e, Molly Kaeser (D’Habitude à Bord) 3e. Enfin, chez les poneys AB, on relèvera la 4e place de Letizia Malfanti (Oona).

 

Attelage : retour sur les deux derniers week-end de compétitions

 

Mi-septembre, la Genevoise Maria Anthonet (photo) participait à la prestigieuse Coupe Alpes-Danube en Allemagne. 59 meneurs en lice et une honorable 26e place finale. La Suisse se classe 2e de cette Coupe 2004.   


A Avenches, dans les finales super promotions pour chevaux suisses, Sandra Chardonnens se classait 5e alors que Christelle Despond était juste derrière après avoir pourtant remporté l’épreuve de dressage.


Certains Genevois se sont déplacés à Aigle pour un concours amical avec maniabilité le matin et derby avec 5 obstacles l’après-midi. Molly Kaeser et son petit Opium du Viquet (photo) ont triomphé en dominant les deux épreuves. Suivaient Perrine Schaller, 2e dans les deux épreuves, Adrienne et Céline Schaller.


Une épreuve aux longues reines sur invitation a clôturé la journée. Christophe Jacquot a fait une brillante prestation avec un attelage dit « en tandem » (attelage composé de deux chevaux l’un derrière l’autre). 2e, Jean-Michel Martin a présenté un attelage dit « en arbalète » avec deux chevaux à la flèche et un devant. Tamara Zaslavsky et son attelage en tandem était 4e. La journée s’est terminée autour d’une bonne fondue !


Dimanche passé, Monthey (VS) accueillait un concours d’attelage amical sur le terrain qui avait reçu les finales valaisannes de saut l’an passé. Avec sa ponette Amandine, Céline Schaller, groumée par son amie Julie Grandjean, prenait la 4e place de la maniabilité le matin et la 4e place du derby dont une partie était tracée dans les bois près du manège.


Dans la catégorie 1 cheval, Véronique Schmidt-Foglia prenait un honorable 6e rang pour son premier derby avec sa jument Citrouille FM. « Je me suis fait quelques poussées d’adrénaline » confiait avec le sourire son groom Christophe Jacquot.

 

Pascal Mathieu