Fédération Genevoise Equestre

Echos du week-end

Genève 3e de l’Intercantonal de saut

 


Nicolas Firmenich, ici sur Renardos, a terminé 9e et meilleur Genevois du Grand Prix le dimanche.

Les Genevois ont pris la 3e place de l’Intercantonal de saut disputé à Martigny (VS). La victoire est revenue à l’équipe du Valais (dont faisait partie le Genevois Olivier Bourqui) tandis que le Tessin était 2e. Le classement final est assez serré pour le groupe de tête : 159 points pour les vainqueurs, 153 pour les Tessinois et 151 pour les Genevois.


Après un bon départ le samedi dans le Prix des cantons (lire encadré ci-dessous), les Genevois ont perdu des plumes dimanche dans le Grand Prix. « Un parcours très technique où il y a eu peu de sans faute » analysait Sandra Putallaz. Trop fait la fête la veille ? « Aaah peut-être !… » lançait avec un grand sourire la chef d’équipe genevoise. Dans cette épreuve majeure, où les hauteurs étaient adaptées aux régionaux puis aux nationaux, on a dénombré 10 sans faute chez les régionaux et seulement 3 chez les nationaux.


C’est le Vaudois André Millioud (Fjord de Laume) qui a signé le chrono le plus rapide au barrage. Suivaient les Neuchâtelois Antonella Musaro (Nelson V) et Julien Queloz (Crack d’Opal). Il faut remonter jusqu’au 9e rang pour trouver le premier Genevois, Nicolas Firmenich (Dionysos II), pénalisé de 4 points au barrage.


Le matin, alors que certains émergeaient péniblement des brumes de leur longue soirée, Christophe de Senarclens s’est montré le meilleur de nos représentants avec une 7e place dans l’épreuve pluridisciplinaire (cheval, pied et vélo). Une demi-surprise ! Côté fête, Christophe est raisonnable et l’endurance acquise lors de quelques courses à pied cette année (dont le 10 km de Jussy en septembre) n’y est pas forcément pour rien…

Dans l´équipe genevoise, on comptait aussi Sophie Moser, Vincent Deller, Julien Pradervand et Serge Grandjean. « C´était très sympa! » résumait Sandra Putallaz.
 

Victoire en famille



Sandra et Jessy Putallaz ont participé au Prix des cantons aux côtés de Martine et Romain Jucker.
 

Samedi, côté genevois, les 4 meilleurs cavaliers de l’épreuve d’ouverture étaient retenus pour disputer le Prix des cantons. Une règle fixée par la chef d’équipe genevoise. Le hasard des résultats a voulu que cette épreuve, calquée sur les Prix des nations, se dispute en famille: Sandra Putallaz (Katy de la Guyonnière) et Martine Jucker (Black Make Up) ont couru avec leurs fistons Jessy (Melana) et Romain (Hermyne).


Ce quatuor a fort bien marché puisqu’il remportait cette épreuve de niveau M2 avec un total de 20 points tout comme le Tessin. Mais le temps rapide des Genevois faisait la différence. Si les deux mamans étaient pénalisées de 4 points dans le premier parcours, elles se rachetaient bien sur le second tracé avec des sans faute.



Romain Jucker, ici sur Smokey Lonesome B, 3e du classement individuel. Chapeau!

Jessy faisait à chaque fois 4 points tandis que Romain était pénalisé de 12 points au total (4+8). Ce qui ne l’empêchait pas de terminer 3e du classement individuel de cet Intercantonal 2004 derrière la Neuchâteloise Antonella Musaro et la Tessinoise Christina Piceni-Bernasconi. 

   

CSIOP de Vérone



A Vérone, la championne romande poneys 2004 Julie Delaporte était la seule Suissesse retenue pour le Grand Prix.
 

Les meilleures équipes européennes de saut d’obstacles poneys se sont retrouvées au très relevé CSIOP de Vérone le week-end dernier. Gradins complets (près de 2´000 personnes) et beaucoup d’ambiance autour de la petite piste !


En levé de rideau vendredi, les Genevoises Julie Delaporte (Ilton de la Tour) et Deborah Lazzarotto (Top Chiaro di Luna) se sont classées respectivement 10e et 11e. Dans l’épreuve qualificative pour le Grand Prix du lendemain, seul Julie parvenait à rester dans la course malgré 4 points au contraire des trois autres Suissesses Deborah Lazzarotto, Amandine Berger et Jennifer Meylan (plusieurs refus).


Dans l’exigeant Grand Prix du samedi jugé selon la formule du « winning round », Julie et Ilton commettaient 4 puis 8 points mais terminaient tout de même à un honorable 10e rang. Dans le prix de consolation qui réunissait les non-qualifiés pour le Grand Prix, Deborah Lazzarotto signait un chrono excellent mais sa prise de risque était sanctionnée de 8 points (8e).


Dimanche, dans le Prix des Nations, les Suissesses sont montées sur la 3e marche du podium complété par les Français et les vainqueurs, les Allemands. C’est Deborah Lazzarotto qui a réussi les meilleurs parcours (4 points puis 0 faute). Julie et Ilton payaient un peu les efforts de la veille (8 + 4 points) tandis que la Vaudoise Amandine Berger était régulière (deux fois 4 points). Nouvelle désillusion pour Jennifer Meylan (éliminée puis 24 points).


Les Suisses ont quitté Vérone dimanche vers 17h30. Embarqués dans le camion de Pierre Brahier, les poneys ont rejoint Corminboeuf (FR) lundi après-midi. « Nous avons roulé toute la nuit. Je viens de charger Ilton et rentre à Genève avant de rejoindre le travail » confiait fatigué Yves Delaporte, le papa de Julie. Quelle vie d’artiste !


P. M.