Fédération Genevoise Equestre

Fabrice Cottagnoud champion romand élite !


Fabrice Cottagnoud (au centre), visiblement très ému après la remise des prix. Le nouveau champion romand élite, qui succède à Dehlia Oeuvray, est entouré de Céline Stauffer et Franck Goubard. Photo: www.manege-corsier.ch


A 35 ans, Fabrice Cottagnoud est devenu champion romand élite de saut dimanche à Ependes (FR). Le cavalier genevois d’Essertines était le seul à réaliser un triple parcours sans faute sur SPCS Calvin (9 ans). La Genevoise Céline Stauffer, basée à Payerne et finalement 2e sur Felin Pierreville, a pris le meilleur sur Franck Goubard dans un barrage. Le cavalier franco-suisse montait Pontiac que lui confie la famille Dusseiller de Corsier.

 

« Les parcours étaient très difficiles, surtout sur le terrain assez petit mais ça ajoute à la difficulté. Je n’étais pas très stressé. J’y suis allé surtout pour le plaisir de participer, sans pression que pouvaient avoir d’autres cavaliers » commentait Fabrice. Sa satisfation est d’autant plus grande que c’est lui qui a formé SPCS Calvin.

 

« C’est une magnifique surprise mais j’ai passé plusieurs années à peaufiner les automatismes sur ce cheval. C’est une évolution. Je sentais que nous étions prêts pour de bons résultats. J’aime former et le faire proprement, sans artifice, je bosse beaucoup » avouait le nouveau champion qui a été fêté par ses amis proches à son arrivée à Essertines dimanche soir.

 

« Pour la petite histoire, lorsque j’ai quitté l’écurie dimanche matin, j’ai senti que Calvin était soucieux. Il a l’habitude de partir en concours avec Rivijena. J’ai donc embarqué la ponette de mes filles pour lui tenir compagnie. Est-ce que ça l´a aidé? Peut-être! » lançait-il en riant.  

 

 

Près du podium en 1997 à Crête

 


Fabrice Cottagnoud et SPCS Calvin à La Pallanterie en 2003. Depuis ils enchaînent les classements au plus haut niveau. Photo: P. M.

La meilleure performance de Fabrice au championnat romand élite remonte à l’édition de 1997 disputée à Crête. « J’étais 4e avec Very Cat d’Utah. Malheureusement il est mort d’une colique l’an passé ». C’est avec Very Cat d’Utah qu’il avait eu la chance d’aller au CSI-W de Genève en 1997 après sa victoire dans les 6 barres de Poliez-Pittet. Il y retournera cette année. « C’est fantastique, je me réjouis d’y retourner, surtout avec ce cheval que j’ai formé ! Ca va impliquer un petit changement de programme pour cette fin de saison. Je vais faire quelques concours de préparation. Là je laisse deux semaines de repos à mes chevaux. Ensuite je vais à Wiesendangen chez Urs Fäh puis chez Dehlia Oeuvray à Chevenez avant de faire un ou deux concours juste avant le CSI-W de Genève ».

 

« SPCS Calvin, je suis allé l’acheter avec Philippe Putallaz chez les Etter à Müntschemier. Il avait 4 ans. On a commencé les petites épreuves puis progressé jusqu’en S1 et Grand Prix ». En 2003, Fabrice et SPCS Calvin ont enregistré une quinzaine de classements S. L’an passé, SPCS Calvin a été blessé au pied et n’a pas disputé un concours. « On a repris le travail en janvier et fait notre premier concours à la mi-juin ».

 

Puis les classements S1 se sont succédés : 3e à Marsens et deux fois 2e à Sion. Fabrice a déjà obtenu un classement Grand Prix qualificatif pour le championnat suisse élite 2006. « J’aimerai bien me qualifier avec SPCS Calvin mais aussi avec SPCS Rivijena, aussi régulièrement classée en S1 ». Fabrice peut aussi compter sur SPCS Baby Cat, 6 ans et né chez lui dans son écurie privée à Essertines. « C’est un futur crack, je met beaucoup d’espoirs en lui ».

 

Fabrice Cottagnoud est l’un des cavaliers d’élite en Suisse romande à n’être pas professionnel. « Je travaille à la Winterthur Assurance depuis 20 ans. Je monte tous les jours environ 2 heures ». Au bureau lundi matin, ses collègues l’ont félicité chaleureusement pour son titre. « J’organiserai une petite fête cette semaine ». Et précisons que Fabrice sera l´invité de l´émission Sports Mag du mercredi 19 octobre 2005 sur Léman Bleu Télévision (19h00-21h00-23h00, etc.).

 

A noter enfin que Pierre Brunschwig (Orient Express IV) termine à une bonne 5e place malgré de légers dépassements de temps (4,75 pts au total) qui le privaient du barrage pour les médailles d’argent et de bronze. Les autres Genevois Nicolas Firmenich, Roxane Riond et Serge Grandjean figuraient parmi le top 16 de cette finale.

 


Les autres finales romandes

 

Autre succès genevois dans ces finales romandes, celui de Déborah Lazzarotto (KRL Féline) chez les juniors licenciés nationaux où Jessy Putallaz (Gamba de Couvrigny) était 6e. La cavalière d’origine genevoise basée à Villarsel-sur-Marly (FR) devançait Guillaume Delhaye, vainqueur de la tournante où Déborah était… 2e. Dans l’autre finale juniors des licenciés régionaux, également parrainée par Le Cavalier Romand, Céline Stadler (Galatée III) était la meilleure Genevoise (8e).

 

La finale des cavaliers licenciés régionaux a été gagnée par la Neuchâteloise Martine Oppliger devant la Vaudoise Isabelle Mistelli. Aucun Genevois parmi les 10 premiers.

 

 

ET ENCORE… Philippe Putallaz classé à Arezzo

 

Joint par téléphone lundi matin, Philippe Putallaz était sur la route pour le port d’Ancona en Italie. « On embarque les chevaux ce soir. On a 26 heures de bateau pour rejoindre Athènes. C’est long pour eux, on leur donne des vitamines ».

 

Le cavalier de Versoix venait de quitter le CSI*** d’Arezzo où il s’est classé 7e du derby sur Maastricht D. « On aurait pu gagner trois épreuves, chaque fois le meilleur temps mais une faute » regrettait-il. Résultats plus discrets avec L’Amie : classements dans les grosses épreuves.

 

Philippe Putallaz a longtemps entraîné Fabrice Cottagnoud jusqu’au début de l’année. Il ne manquait pas de réagir à son titre romand. « Je suis très content pour lui d’autant plus que je l’ai entraîné pendant longtemps et qu’on est allé chercher son cheval chez Etter ensemble ».  


P. M.