Fédération Genevoise Equestre

Finale juniors ´05: le titre pour Mélina


Le podium du championnat genevois juniors Amag-Clinique La Colline 2005: de g. à d. Juliette Pont (2e, Giruta), Mélina Psarofaghis (Skipper du Port CH) et Tiziana Schaub (3e, Apollo XI CH).

Il y a 3 ans, le comité de la Fédération Genevoise Equestre (FGE) décidait de changer la formule du championnat juniors genevois des non-licenciés. Si auparavant le titre était décerné au vainqueur d’une finale, désormais il est décerné au junior le plus régulier de la saison. Avec ce changement, le comité de la FGE entendait valoriser la régularité et offrir davantage de suspense dans le suivi du championnat.

 

Comme celles de 2003 et 2004, l’édition 2005 aura été passionnante à suivre jusqu’au bout. Après 9 manches, 4 jeunes cavalières étaient susceptibles de remporter le titre ; dans l’ordre du classement général : Tiziana Schaub, Juliette Pont, Mélina Psarofaghis et Nathalie Hoegger.

 


Tiziana Schaub: entre déception et satisfaction


Tiziana Schaub et Apollo XI à Onex cette année. Photo: www.club-eperon.ch

Très régulière sur Apollo XI depuis le début de la saison, Tiziana Schaub a été l’une des grandes perdantes de la journée terriblement fraîche à cause de la bise. Alors qu’elle occupait la tête du championnat avec 3 points d’avance, la cavalière de Corsier a été éliminée après une chute heureusement sans gravité. Du coup elle se contentait de la médaille de bronze (79 pts).

 

« Ça fait une semaine que je suis malade et aujourd’hui j’avais 39° de fièvre. J’ai malgré tout tenu à être présente d’autant plus que je courais à la maison » expliquait la benjamine du championnat (12 ans) et pensionnaire du Manège de Corsier. « En arrivant devant le numéro 3, d’un coup je n’ai plus rien vu et suis tombée. Je suis un peu déçue d’être tombée dans la dernière manche, mais je me suis bien classée tout au long de la saison et c’est ce qui était important pour moi » ajoutait l’élève de Pascale Dusseiller qui souhaite passer sa licence et « aller le plus loin possible ».

Le titre pour Mélina Psarofaghis
 


Catherine Psarofaghis, pleine d´égards pour Skipper du Port CH élevé à la maison. Quant à Mélina, elle aura, après la remise des médailles, une pensée émouvante pour l´une des ses meilleures amie Tiziana Schaub victime d´une chute lors de cette dernière manche. « J’ai vu Tiziana tomber, ça m’a fait de la peine et je me suis dit qu’il fallait vraiment que je gagne pour elle ». Bel exemple de sportivité! 

Toujours à l’aise et rapide sur Skipper du Port CH, Mélina Psarofaghis (85 pts), vainqueur de cette dernière manche devant Fiona Kernen (Kali de Contamine), s’offrait le titre avec ce cheval né dans l’élevage familial à Corsier-Port. « Je suis ravie, je ne m’y attendais pas du tout. J’ai vu Tiziana (ndlr : sa grande amie) tomber, ça m’a fait de la peine et je me suis dit qu’il fallait vraiment que je gagne pour elle » relevait Mélina avant de poursuivre : « Le cheval était super cette saison. J’ai juste manqué la première manche à Evordes car il n’aime pas courir à l’intérieur, sinon j’ai classé partout sauf à Onex la semaine passée ».

 

« C’est magique, inattendu ! » s’enthousiasmait sa maman et entraîneur Catherine Psarofaghis.  « Elle était 3e du classement avant de venir ici à Corsier. En plus, Skipper était dans une mauvaise phase au concours d’ Onex il y a une semaine. On était un peu en souci mais aujourd’hui, il avait la pêche d’enfer et il était joyeux. Il a boqué entre les sauts et a bien joué le jeu ». 

 

Entre Mélina et son cheval s’est installée une complicité évidente. Pour la petite histoire, ils sont nés à quelques jours d’intervale. « Skipper est né 6 jours après moi, c’est comme mon petit frère, je l’aime trop. On s’adore, il joue avec moi » lançait Mélina. « Skipper est né d’une jument que j’ai montée en concours à bon niveau. J’ai choisi un bon étalon. Je pense que ce sont des chevaux qui nous correspondent » ajoutait Catherine Psarofaghis.

 

L’avenir de Mélina se tourne désormais du côté des licenciés. « Je vais passer ma licence dans peu de temps. J’ai obtenu toutes les signatures après les libres au style. Je souhaite faire des progrès surtout avec ma jeune jument Cockaine du Port CH qui n’a que 6 ans. Je me verrais bien faire une carrière dans l’équitation mais il faut de bons chevaux et beaucoup de travail pour y arriver ». « Je souhaite qu’elle continue à avoir autant de plaisir et de réussite, mais qu’elle continue à travailler car la route est longue. Et puis il faut garder les pieds sur terre, il lui faut d’abord un job » ajoute complice Catherine.

 

2e du classement général avant la finale de Corsier, Juliette Pont (Giruta) comptait bien profiter du faux pas de Tiziana Schaub. « Je voulais remporter ce titre » lâchait-elle (83 pts). Mais une faute et la victoire de Mélina Psarofaghis dans cette 10e et dernière manche lui enlevait tout espoir de décrocher l’or. La cavalière du manège de la Gambade recevait tout de même la médaille d’argent.

 

« C’était très dur et ça a été très serré jusqu’à la fin » relevait Juliette Pont qui s’empressait de remercier sa monture et son entourage. « C’est une jument géniale que j’adore et je remercie d’aillers la famille Riond de me l’avoir prêtée. Je souhaite aussi remercier mon entraîneur Arnaud Bonvin qui m’a accompagnée toute la saison ». Juliette Pont aussi vise la licence. « Je tenterai de la passer à la Tour-de-Peilz en avril sinon je reste encore une saison avec les juniors ». 

C’est aussi à Corsier que les 20 paires les plus régulières de la saison ont été récompensées. On relèvera la belle régularité de Nathalie Hoegger (4e, Matador of the Lowlands, 73 pts) et de Mariel Aguirre (5e, Top Golden Daisy, 55 pts) ainsi que la présence d’un garçon parmi le top 20 et toutes ces jeunes filles, Fabian Affentranger (Dixie Dot Com).

Un avenir assuré pour le championnat


Les 3 médailles entourées de g. à d. par Hughes Jordan, directeur de la Clinique La Colline partenaire du championnat avec Amag, Anthony Sagaz, responsable des juniors au sein de la FGE, et Jean-Jacques Riond, président de la FGE qui oeuvre beaucoup pour la réussite du championnat.

L’an prochain, le championnat continuera selon la même formule. Côté sponsors, si Amag devrait en principe renouveler son partenariat, la Clinique La Colline s’engagera à coup sûr selon son directeur Hughes Jordan.

 

A Corsier, deux cavaliers sont sortis du lot dans les épreuves pour licenciés. Le Français Franck Goubard, basé dans les nouvelles installations de Romain Barras à Lossy (FR), a enlevé les deux R4/M2 sur Pontiac, que lui confie Pascale Dusseiller-Wolff, puis sur Lisa von St Gilgen. Notons les bons résultats de Christophe de Senarclens (4e, Loubard de la Taille CH) et Vincent Deller (3e, Jesabelle du Nuirat) dans l’épreuve avec barrage.

 

Autre cavalier très régulier, le Vaudois André Millioud (Fjord de Laume), auteur d’un doublé en R3 où on relèvera la 2e place de Natacha Tankhimovitch (Jetstar de Safray) et les 3es places de Caroline Firmenich (Joufflu Nouvolieu) et Fabienne Guntern-Burrus. Vincent Deller a remporté un M1 en deux phases sur Call Girl. Alexandra de Haller remportait un R2 sur Knockmeal Gold. Meilleure représentante du Manège de Corsier durant ce concours, Jessie Bertocchi (Summer Dream) a reçu un prix spécial de la part de la famille Schaub.

 

La pluie et le vent ont un peu perturbé le concours de Corsier. « C’est dommage ! » lâchait un brun écoeuré Jean-Noël Dusseiller le propriétaire du manège. Mais le sol en sable a parfaitement tenu le coup et la grande cantine a permis au public de suivre les épreuves à l’abri. Durant la soirée « White Night » de samedi, ambiance plus chaude pour les participants qui ont ainsi un peu oublié les caprices de la météo.


Résultats complets et photos du concours et de la soirée sur le site Internet du Manège de Corsier: www.manege-corsier.ch, rubrique Album photos. Le classement général final complet du championnat juniors sera bientôt disponible sur le site de la FGE.



ET AUSSI...

Philippe Rizzoli brille dans les finales suisses

 

Le jeune cavalier genevois Philippe Rizzoli (24 ans) gardera un bon souvenir de ses premières finales pour chevaux suisses disputées ce week-end à Avenches (VD). D’autant plus qu’il montait des produits de l’élevage familial du Roset à Genthod.

 

Dans la finale des 4 ans, il a signé des sans faute avec Cannelle du Roset CH comme une quinzaine d’autres paires. Près de 120 concurrents étaient en lice. Dans la petite finale des 5 ans, Philippe Rizzoli et Axel du Roset CH auraient pu gagner sans une faute sur le dernier du barrage. « Je le montais au pied levé. C’est le cheval de mon amie Marie Freymond qui s’est blessée à l’épaule. Elle l’a acheté il y a 2 mois ».


Philippe Rizzoli a terminé à une excellente 2e place dans la petite finale des 6 ans sur Griotte du Roset CH. Il était aussi 13e sur Floriane du Roset CH qui lui confiait Patrick Bartolo.   

 

Enfin, dans le championnat des poulains qui réunissait les meilleurs produits de chaque région de Suisse, Kronos du Roset CH (6 mois) par Kannan (étalon vainqueur de cette année du championnat de France 1e catégorie avec Michel Hécart) et Djamila du Roset CH (par Ulysse du Thurin) a remporté le premier prix. Ce qui réjouissait Catherine Rizzoli-Stalder dont on connaît la passion et l´implication pour l´élevage. 

 

« J’étais très content de participer à ces finales avec les chevaux de notre élevage. J’ai reçu plein d’échos positifs des gens présents, c’était très motivant » se réjouissait Philippe Rizzoli qui terminera l’année prochaine l’Ecole polytechnique fédérale de Zürich. « Ensuite j’aimerais bien reprendre l’exploitation familiale tout en continuant à monter à cheval ».


P. M.