Fédération Genevoise Equestre

Horses: nouveau magazine

"Horses", c´est le nom d´un nouveau magazine dédié au cheval et à ses passionnés. Le premier numéro vient de sortir à 20´000 exemplaires financés par la publicité. Vous le trouverez bientôt dans les manèges de la région et les établissements comme les hôtels ou les magasins spécialisés. Le rythme de parution est fixé à quatre numéros par an.

Derrière une couverture noire où figure un cheval de l´Ecole royale andalouse de l´art équestre, une soixantaine de pages glacées garnies de textes, photos et publicité. Le tout s´articule en quatre parties: "Horses Events", "Horses Discovery", "Horses Art" et "Shopping Time".

Un titre et des termes anglais pour une connotation d´élégance et de classe que l´on retrouve dans le cheval, symbole de force et de puissance. Autant de qualités qui ont séduit l´éditeur de ce magazine, le Genevois GianPaolo Giorgio Cossetta. C´est lui qui, dans un petit bureau attenant son appartement à Chêne-Bourg (GE), assure la mise en page et rédige quelques articles (une dizaine de collaborateurs participent à l´aventure). L´essentiel des photos sort de son appareil.

La photo, GianPaolo Giorgio Cossetta en a fait beaucoup depuis qu´il est jeune. Après une formation de graphiste à Lausanne, il a écrit quelques articles pour le Journal d´Yverdon et collaboré à plusieurs magazines d´art et de spectacles. Il a aussi édité plusieurs livres, dont celui sur "Les plus beaux arbres centenaires genevois" et "Les couleurs du Moyen Age". Depuis 1989, il est directeur artistique de la revue "Golf Events".

UN APERCU DU MAGAZINE "HORSES"...

La couverture

La page du sommaire

La partie "Horses Events"


Une présentation du CSI-W de Genève et l´interview de Pierre E. Genecand, président du comité d´organisation.


Le White Turf de St Moritz.


Le Geneva Polo Master 2002 à Veytay.

La partie "Horses Discovery"


La Real Escuela Andaluza del Arte Equestre.

La partie "Horses Art"

La partie "Shopping Time"

 




INTERVIEW AVEC LE RESPONSABLE DU MAGAZINE "HORSES"...

Les chevaux, GianPaolo Giorgio Cossetta (photo) les a côtoyés jeune. "C´est une passion dans ma famille. Mon arrière grand-père jurassien avait une écurie, mon oncle montait. Personnellement, je n´ai monté qu´occasionnellement et je connais encore peu le milieu hippique" confie-t-il. Un milieu qu´il a déjà approché et qu´il se réjouit de découvrir. Nous l´avons rencontré pour qu´il nous en dise plus sur son "bébé".


Comment vous est venue l´idée de créer ce magazine "Horses"?
Il y a quatre ans, je faisais un reportage en Tunisie pour un festival de jazz. Pendant ce festival, on m´a proposé de faire une promenade à cheval. C´est là que je me suis dit qu´il n´existait pas grand chose en Suisse pour les gens qui s´intéressaient à découvrir un pays et si possible monter à cheval ou le découvrir avec un cheval. A partir de là, j´ai essayé de voir si une équipe pouvait fonctionner mais c´était délicat du point de vue économique. J´ai donc laissé tomber. Il y a huit mois, je suis tombé sur une société d´édition qui s´intéressait à lancer un produit.


Il y avait donc un créneau à exploiter?
En Suisse, les publications qui s´intéressent à l´équitation, mais aussi au tennis et à d´autres sports, privilégient les reportages sur des événements régionaux ou nationaux. Le but d´un magazine comme "Horses" est de faire rêver les gens sur des choses qu´ils n´ont peut-être jamais eu l´occasion de voir ou connaître. Le cheval est le vecteur de la découverte du monde.


Et pourquoi votre choix s´est porté sur le cheval?
Le cheval est un être vivant, sensuel et dégage beaucoup d´expressions, surtout au niveau photographique. Visuellement, on peut avoir un impact très fort.


Quel est le public cible?
Les cavaliers évidemment, mais aussi tous les passionnés de cheval et l´image de liberté et de beauté qu´il véhicule. Dans le premier numéro, les images de l´Ecole royale andalouse de l´art équestre font rêver.


Dans "Horses", vous semblez vouloir priviligier l´aspect photo.
Exactement, l´image passe avant les textes. La photo suggère beaucoup plus de choses et a un impact plus fort. L´image doit inciter à la lecture.


En Suisse romande, il y a déjà le magazine "Le Cavalier Romand". Est-ce que vous n´allez pas lui faire concurrence?
La concurrence est toujours très stimulante. Les bénéficiaires sont les lecteurs. Ceci dit, je ne veux pas entrer en concurrence avec "Le Cavalier Romand". Celui-ci ne touche pas le même créneau. Je pense au contraire que l´on peut se compléter, puisqu´il donne surtout les résultats. Et moi ce n´est pas ce que je cherche. Ce qui m´intéresse c´est de faire un beau magazine avec un côté visuel fort et montrer une nouvelle image du cheval.


Le marché de la publicité est plutôt morose. Est-ce que cela a été un problème pour lancer votre magazine?
Vous avez beau avoir une belle maquette, les gens sont sur le retrait quand il s´agit de quelque chose de nouveau. Heureusement il y en a qui m´ont fait confiance. Mais le potentiel d´annonceurs est là, surtout au niveau haut de gamme.


Mars, juin, septembre, décembre. Pourquoi ce rythme de parution?
Ce rythme est dicté par les saisons d´une part. Mais il permet aussi de présenter des événements et d´en faire un reportage après. C´est aussi intéressant pour proposer des destinations de voyages.


Est-ce que ce rythme va changer au fil des ans?
Non, je préfère proposer un travail qui soit impeccable qu´en faire par exemple six et bâcler leur réalisation.

 
Et ce que le standard des quatre rubriques va rester?
Oui, absolument. Malheureusement, faute de temps il manque dans le premier numéro un calendrier avec les grands événements hippiques en Suisse et en Europe, que ce soit les foires, les spectacles ou les concours.


La diffusion de "Horses" a commencé en Suisse romande. Va-t-elle s´étendre plus loin?
Oui, nous visons aussi la France, la Belgique et l´Italie du Nord.


Avez-vous déjà eu des échos?
Oui, les réactions sont positives de la part de tous ceux qui l´ont eu entre les mains. Ça me réconforte et je me rend compte que c´était un créneau à exploiter. 

P. M.

Abonnements (48 francs par an) et informations:

CER Editions
Horses Magazine
11 Ch. de la Gravière
1225 Chêne-Bourg

Tél: 022 860 14 25
Fax: 022 860 14 26
E-mail: ggceditor@orangemail.ch