Fédération Genevoise Equestre

Jumping Horse Show de Crans-Montana

Après le succès de la première édition fréquentée par beaucoup de cavaliers genevois, le Jumping Horse Show de Crans-Montana (VS) prend une envergure encore plus importante cette année. Selon un article paru dernièrement dans la grand quotidien valaisan « Le Nouvelliste », plusieurs innovations seront apportées à la manifestation qui bénéficie d'un soutien total des six communes du Haut-Plateau valaisan et de Crans-Montana Tourisme.

Première nouveauté, le concours va s'allonger sur deux week-ends, soit du 9 au 18 juillet. Deuxième nouveauté importante relevée par Michel Darioly, le responsable technique du concours, le Grand Prix du dimanche 18 juillet qui servira de qualification au championnat suisse élite. Crans-Montana est ainsi l'un des 7 lieux, avec Verbier, a avoir été choisi par la Fédération Suisse des Sports Equestres pour accueillir une manche qualificative qui assurera la présence d'un beau plateau de cavaliers. Les cavaliers régionaux et nationaux montant de jeunes chevaux ne seront pas oubliés puisque plusieurs épreuves leur seront réservées en semaine.

Soutien financier important


Comme beaucoup d'autres Genevois, Pascale Dusseiller sera au rendez-vous du 2e Jumping Horse Show de Crans-Montana.

Autre bonne nouvelle pour les organisateurs valaisans emmenés par Denis Cordonier, le soutien financier apporté par les six communes du Haut-Plateau valaisan et Crans-Montana Tourisme. « Les municipalités concernées et l'office du tourisme ont accepté de racheter tout le matériel qui avait servi à transformer la place du Régent en un véritable terrain de concours très performant. Comme le sable de quartz et les rondins utilisés pour délimiter le paddock de concours, explique Michel Darioly. Nous pourrons aussi agrandir le paddock d'entraînement, l'un des seuls points noirs révélés par la première édition, grâce à l'achat de 70 mètres cubes supplémentaires de sable de quartz ».

Ces partenaires vont aussi équiper la place du Régent en électricité. Enfin, ils ont accepté l'idée d'une couverture de déficit à hauteur de 50'000 francs maximum. Une somme de sécurité bienvenue quand on sait que le budget de la manifestation va dépasser les 600'000 francs.


Michel Darioly a de quoi être comblé. Le Jumping Horse Show de Crans-Montana dont il est l'un des initiateurs, bénéficie d'un soutien total des autorités politiques et touristiques de la station valaisanne.

Autant dire que Michel Darioly et l'équipe organisatrice ont accueilli avec grande joie toutes ces bonnes nouvelles. « C'est surtout la reconnaissance du sérieux du travail effectué jusqu'ici. La parfaite réussite d'une première édition pratiquement sans nuage a rassuré nos partenaires. Tout le monde est aujourd'hui convaincu qu'un concours hippique de ce niveau représente le moyen idéal pour bien lancer la saison estivale sur le Haut-Plateau » a conclu Michel Darioly.

Pascal Mathieu