Fédération Genevoise Equestre

Le milieu équin suisse en danger

Plus de 20'000 chevaux condamnés en Suisse, le milieu équin en danger !

Mobilisons-nous tous, c’est urgent.

cheval suisse Zoom sur « cheval suisse » (touche ESC pour fermer)
cheval suisse

30 novembre 2013, date limite pour envoyer votre prise de position à l’Office fédéral du développement territorial ARE à Berne.

Le projet de révision de l’ordonnance sur l’aménagement du territoire plus particulièrement les deux articles 34b et 42b concernant la détention de chevaux en zone agricole (87% des chevaux sont en Suisse détenus dans cette zone), mis en consultation jusqu'au 30 novembre, prévoient de nombreuses restrictions concernant la détention de chevaux.

Les enjeux sont d’importance. Et il faut s’inquiéter d’une révision qui profiterait certes à un petit nombre de grandes exploitations agricoles, mais représenterait surtout un resserrement pour toutes les autres, soit pour les détenteurs de chevaux à titre de loisir, paysans comme non-paysans, qui se verraient ainsi privés de la possibilité d’exercer une activité rémunératrice avec des chevaux. Et pour beaucoup limités à la détention de deux chevaux à titre de loisirs ! De nombreuses exploitations vont devoir fermer et près de 20'000 équidés seraient condamnés. De plus, à l'exception des chevaux destinés à la vente ou à la boucherie, les équidés devront être parqués sur des zones constructibles, des espaces rares et coûteux.

Sans oublier le fait que la révision proposée est en bien des points en désaccord avec les changements structurels du marché et les recommandations de l’ordonnance sur la protection des animaux (surfaces minimales des aires de sortie jusqu’à six fois plus petites, détention prolongée en plein air plus possible, aménagement de places d’exercice interdit, etc.)

La procédure de consultation officielle lancée le 28 août arrive à échéance le 30 novembre. D’ici là, Charles Trolliet, Président de la FSSE espère une mobilisation de tout le milieu, histoire de sensibiliser les politiques, comme ce fut le cas pour le sauvetage du Haras national suisse, afin que «la CEATE (commission de l’environnement, de l’aménagement du territoire et de l’énergie) du Conseil national, qui a décidé de se repencher sur cette révision d’ordonnance, oblige l’ARE à revoir sa copie.»

Merci de votre soutien et implication et attention de respecter le délai du 30 novembre 2013 pour votre envoi!

Vous trouverez la prise de position de la COFICHEV et un modèle de lettre de soutien sur le site de la FSSE par ce lien : http://www.fnch.ch/content/blogcategory/60/298/lang,fr/

Situation du droit actuel et projet de la nouvelle ordonnance OAT par Iris Bachmann, Agroscope – Haras national suisse HNS

Retrouvez ici la revue de presse de la RTS sur ce sujet de ce matin 13 novembre.

La mobilisation se fait sur les réseaux sociaux, retrouvez le groupe Sauvegardons la filière équine suisse sur Facebook https://www.facebook.com/groups/565538410185471/?notif_t=group_added_to_group