Fédération Genevoise Equestre

Le tétrathlon en fête à Richelien

Anita Raverdino et toute l'équipe des Ecuries de Richelien près de Versoix ont mobilisé leur énergie pour accueillir dans des conditions optimales les participants au 3e tournoi de tétrathlon, étape qualificative pour le championnat suisse qui aura lieu au mois d'octobre à Möhlin dans le canton de Bâle. Sous un soleil de plomb, six équipes, dont trois suisses allemandes, ont pris part à la compétition divisée en quatre actes: 3'000 mètres de course à pied en forêt sur le parcours VITA des Douves et présentation d'un programme de dressage le samedi, 50 mètres de nage libre à la piscine d'Onex et parcours de saut jugé au style le dimanche.


6e en individuel, Marc-Antoine Mutillod était le meilleur représentant romand du tournoi.

Les Suisses allemands ont dominé la compétition par équipe. Les jeunes sportifs de Birkenhof se sont imposés devant les Zougois. L'équipe de Richelien I, composée de Justine Kraft, Emilie Raverdino, Jenna Rohrbasser et Marc-Antoine Mutillod, termine sur la 3e marche du podium. 

Au classement général individuel juniors A et B, on relèvera la bonne 6e place du Genevois et champion romand Marc-Antoine Mutillod. Ses coéquipières Jenna Rohrbasser (11e) et Justine Kraft (12e) étaient un peu plus loin. Ensemble, avec Emilie Raverdino, ils ont dominé le classement par équipe juniors B.

Quels que soient leurs résultats, toutes les équipes sont reparties avec le sourire, un flot et une plaque. Le côté festif et convivial propre au tétrathlon était présent tout au long du week-end et notamment lors de la soirée du samedi où tout le monde s'est beaucoup amusé. Anita Raverdino se réjouissait d'annoncer que le championnat suisse 2004 aura lieu en terre romande. L'endroit reste à définir.

Une initiative judicieuse

Rappelons que Anita Raverdino (photo ci-dessus) et Pierre Girard ont créé en début d'année l'Association Romande du Tétrathlon. "L'idée est de faire connaître davantage la discipline, explique la présidente Anita Raverdino. L'initiative était judicieuse à plus d'un titre. Anita Raverdino a déjà eu des contacts avec d'autres cantons qui sont intéressés à développer le tétrathlon, notamment le Valais et le Tessin.

D'autre part, des synergies commencent à voir le jour: les jeunes tétrathloniens genevois vont s'entraîner avec leurs collègues du triathlon. Enfin, Anita Raverdino espère voir plus de compétitions de tétrathlon organisées en Suisse romande. Aujourd'hui, la majorité d'entre elles ont lieu en terre alémanique où le tétrathlon est beaucoup plus connu et développé. D'ailleurs, le week-end prochain, Anita Raverdino et ses élèves se déplacent à Kerns (OW).

Il y a trois ans, Francis Menoud, alors responsable du tétrathlon au niveau romand, a transmis le relais à Anita Raverdino. "J'ai accepté sans même savoir vraiment de quoi il s'agissait, mais une question m'est immédiatement venue à l'esprit: comment réussissent-ils à faire courir des cavaliers? J'ai donc participé comme spectateur à un tournoi pour voir de quoi il s'agissait. J'ai été séduite" se souvient Anita qui se démène pour faire évoluer cette discipline en Romandie. Le tétrathlon semble être au seuil d'un renouveau. 

P. M.
 

Une passionnée de tétrathlon

Assise sur une chaise au bord du terrain de Richelien, Ludivine Buquet (21 ans) assiste un peu nostalgique à la présentation du programme de dressage. "J'ai dépassé l'âge limite de 20 ans pour faire de la compétition avec les juniors" soupire-t-elle. Le tétrathlon, Ludivine l'a découvert à La Chaumaz. "J'en ai fait pendant 5 ans sous la responsabilité de Francis Menoud et en compagnie de Bénédict Fallet, Aline Monnier et Jennifer Belli".

Une discipline dont elle est toujours passionnée. "C'est un tout. Il y a la compétition, on rencontre d'autres jeunes, on monte des chevaux qu'on ne connaît pas" lance-t-elle. "Il faut gérer ses émotions et être solidaires. L'esprit d'équipe est important, tout comme le soutien des parents" poursuit Ludivine Buquet qui a aussi monté en concours de saut. "Mais le tétrathlon c'est différent. C'est sur tout un week-end, on va souvent en Suisse allemande et les journées sont souvent longues. Il nous arrivait de nous lever à 5 heures du matin".

Ayant dépassé l'âge limite pour la compétition juniors, Ludivine Buquet doit se contenter pour l'instant de supporter ses jeunes collègues. "J'aime toujours autant le tétrathlon. J'essaie de motiver des amis d'en faire. D'ailleurs, j'aimerais bien créer une équipe seniors (plus de 20 ans), mais mes anciens coéquipiers ont moins l'envie et moins le temps" regrette-t-elle.

P. M.

 
Quelques photos souvenirs


Une équipe de Richelien pendant la présentation du programme de dressage


Pierre Girard (à g.) est le dynamique secrétaire de l'Association Romande du Tétrathlon


Une belle démonstration de l'esprit d'équipe propre au tétrathlon: Justine Kraft et Marc-Antoine Mutillod


De beaux prix récompensaient les équipes


Une équipe termine la présentation de son programme de dressage


Justine Kraft, Emilie Raverdino et Jenna Rohrbasser (de g. à d.), associées à Marc-Antoine Mutillod, ont dominé le tournoi dans la catégorie juniors B avec l'équipe de Richelien I.

Photos: Pascal Mathieu