Fédération Genevoise Equestre

Martin Walther met fin à son mandat

La nouvelle est tombée lundi matin 14 octobre. Dans un communiqué de presse, la Fédération Suisse des Sports Equestres (FSSE) nous informe que Martin Walther (photo) quitte son poste de chef du saut élite et chef de l´équipe suisse de saut d´obstacles. Le Bernois ne prolongera pas son contrat qui arrive à échéance le 31 décembre 2002.


Martin Walther quittera ses fonctions à la fin de cette année (photo: Toffi).

Après plus de dix ans au service du sport hippique suisse et une collaboration couronnée de succès, Martin Walther a décidé de se retirer. Comme les objectifs de l´équipe suisse de saut n´ont pas été atteints lors des derniers Jeux Equestres Mondiaux de Jerez, le comité de la FSSE est en train d´analyser la situation dans l´ensemble des disciplines. Sans attendre ces résultats, Martin Walther est arrivé à la conclusion que le moment était venu que le saut d´obstacles prenne un nouveau départ. Et selon lui, un nouveau départ nécessite aussi de nouvelles têtes.

La déconfiture de l´équipe suisse de saut d´obstacles à Jerez semble en grande partie expliquer le retrait de Martin Walther. La Suisse a manqué sa qualification pour les Jeux Olympiques d´Athènes en 2004.

Impossible pour l´instant de savoir qui va succéder à Martin Walther. La FSSE dispose de quelques mois pour repourvoir ce poste dans le cadre des modifications de la structure de la Fédération planifiées pour l´année prochaine. Martin Walther remplira son contrat jusqu´à la fin de l´année et préparera également la planification nécessaire pour l´année à venir. Pour autant qu´aucun successeur n´ait été trouvé d´ici là, c´est Rolf Theiler, son remplaçant actuel et président de l´organisation du Concours de saut international de Zürich, qui prendra la responsabilité de l´équipe suisse de saut ad interim à partir du 1er janvier 2003, mais au plus tard jusqu´au 31 mars 2003.


Une aire touche à sa fin

Contrairement aux pays traditionnels d´élevage, la Suisse ne dispose que d´un réservoir restreint de cavaliers et de chevaux pour sa relève. Un engagement dosé en fonction des objectifs à atteindre est donc capital. Cette responsabilité, Martin Walther l´a assumée depuis 1992.

Ce père de famille de 51 ans a marqué une époque. Une époque couronnée de succès et marquée par une méthode de travail axée sur les objectifs à atteindre.

Exception faite de Jerez 2002, ce stratège a toujours été en mesure de présenter une équipe capable de s´imposer. Parfois décrié, souvent admiré, Martin Walther a en tous cas contribué à glâner de nombreuses médailles aux Jeux Olympiques et aux championnats du monde et d´Europe.

P. M.