Fédération Genevoise Equestre

Nouveau président pour la FGE

 

Jean-Jacques Riond (photo) est le nouveau président de la FGE

Cette fois c´est fait. La Fédération Genevoise Equestre (FGE) a trouvé son nouveau président. Jean-Jacques Riond succède à Yvan Jeanneret qui, faute de candidat lors de la dernière assemblée générale, avait accepté d´assurer ce poste ad interim après le départ de Jean Frey.

Lors d´une assemblée extraordinaire tenue le 27 mai, les représentants des sociétés de la FGE ont élu par applaudissements leur nouveau responsable. "J´ai envie de dynamiser la fédération avec l´aide de mon comité. Je veux que les gens sachent que la FGE est là pour les soutenir" déclare Jean-Jacques Riond, tout en précisant que le comité se réunira plus souvent qu´auparavant.

Dynamiser sans chambouler. C´est le mot d´ordre du nouveau président qui a avancé quelques priorités. D´abord le lancement d´un site internet. Selon Jean-Jacques Riond, "C´est un bon moyen d´informer et de rapprocher les gens." Autre projet en vue, la mise sur pied d´un week-end réunissant au même endroit toutes les finales de saut annuelles. Mais cela ne se fera pas avant l´année prochaine, puisque les organisateurs du concours de Versoix tiennent absolument à accueillir chez eux les finales régionale et nationale mi septembre.

Enfin, Jean-Jacques Riond et son comité convieront tous les membres de la FGE et les amis du cheval à une "soirée des mérites" en fin d´année. Ce sera l´occasion notamment de mettre à l´honneur les sportifs les plus en vue dans les différentes disciplines hippiques lors de la saison écoulée. "L´idée n´est pas nouvelle, précise Jean-Jacques. Mais ces mérites n´ont malheureusement plus été remis ces dernières années".

L´assemblée a aussi élu par applaudissements trois nouveaux membres au sein du comité: le vice-président Raphaël Fradkoff (24 ans), déjà président du comité d´organisation du concours de l´Etrier et speaker, Cécile Vandewattyne (secrétaire) et Pascal Mathieu (relations presse, site internet).

Enfin, avant de transmettre le relais à Jean-Jacques Riond, Yvan Jeanneret, qui demeure au comité, a rendu hommage au dévouement de Jean Frey. Son engagement a été salué par des applaudissements nourris de l´assistance.

Pascal Mathieu

 


Jean-Jacques Riond: portrait express

Fils d´un patron de chantier naval, Jean-Jacques Riond (47 ans), a grandi au contact des bateaux. Pendant une vingtaine d´années, il a pratiqué la voile à haut niveau. Il évoque sa participation aux championnats d´Europe et du monde. Après avoir repris le chantier naval de son père à Corsier, il s´est mis à son compte à Vésenaz. L´ancien vice-président du triathlon de Genève avoue sa passion pour le sport. "C´est une magnifique école de vie et il donne le sens des responsabilités".

C´est à Corsier que Jean-Jacques Riond a découvert l´équitation. Ses deux filles, Morgane (15 ans) et Roxane (18 ans), ont fait leurs gammes au manège du petit village genevois. Aujourd´hui, toutes les deux sont licenciées et ont chacune un titre de championne genevoise à leur palmarès. Souhaitant leur offrir la possibilité d´évoluer dans de bonnes conditions, Jean-Jacques s´en occupe beaucoup et les suit assidûment dans les concours. "C´est devenu mon hobby" sourit ce cavalier amateur qui avouer préférer les promenades à la pratique du saut.

Ses déplacements et son engagement au sein du comité d´organisation du concours de Corsier depuis 4 ans lui ont fait connaître un éventail de personnes différentes. Enrichi de ces rencontres et de son expérience dans le milieu hippique, Jean-Jacques Riond se sent prêt à relever le défi de la présidence de la FGE. "Je sais que je peux compter sur l´appui d´un comité dynamique. De plus, j´aime être neutre. Je n´accorderai pas d´avantages à l´une ou l´autre personne" confie-t-il.

P. M.