Fédération Genevoise Equestre

Poneys Games à Satigny

Malgré des prévisions météo peu favorables, c'est finalement par un temps clément que se sont déroulés, le 15 septembre à Satigny-Franchevaux, les épreuves de la manche du championnat suisse de pony-games organisée par l'association "passion pony-games" du ranch blackyland de Sezenove.

Dès 8H30, les différentes équipes se sont affrontées par catégorie d'âge, et de niveau des cavaliers. Ce sont donc les plus jeunes (Shets 2, cavaliers de moins de 12 ans montant des poneys shetlands) qui ont ouverts les feux avant de céder la place aux plus âgés et expérimentés ; les opens élite dont plusieurs membres participent également à des compétitions internationales.

De très nombreux spectateurs se sont relayés toute la journée : certains étaient venus encouragés un membre de leur famille, d'autres étaient simplement venus découvrir un sport ludique, très facile à comprendre et très spectaculaire

poneys games Zoom sur « poneys games » (touche ESC pour fermer)
poneys games

poneys games Zoom sur « poneys games » (touche ESC pour fermer)
poneys games

Les spectateurs ont donc pu voir 36 équipes, soit pas loin de 180 cavaliers, se disputer avec détermination les victoires dans les différentes catégories. Les équipes de l'association "passion pony-games" et du ranch Blackyland ont une nouvelle fois été brillantes en remportant de nombreuses catégories.

En fin de journée et pour la première fois en suisse , nous avons pu assister à une compétition de paires parent - enfant hors championnat suisse ; lors de cette rencontre , le père ou la mère d'un cavalier ayant participé dans la journée au championnat jouait en équipe avec son enfant !!

De nombreux parents n'avaient qu'un tout petit niveau équestre mais l'esprit des pony games c'est aussi cela : permettre à tous de se faire plaisir quelque soit son niveau et au vu des sourires des participants et des applaudissements des spectateurs, le but a été atteint.

Après une telle journée , tous n'avaient qu'une phrase en bouche : vivement l'année prochaine !
 
Philippe Gargallo