Fédération Genevoise Equestre

Reining

Début juillet se tenait au à Givrins au CS ranch un des plus important concours de Reining d'Europe.

La NRHA suisse (National Reining Horse Association) accueillait ainsi pendant 6 jours les meilleurs cavaliers de Reining d'Europe dans les fabuleuses installations de Corinna & Michael Schumacher.

La présence du gotha du Reining Européen ainsi que de nombreux aficionados aux portes de Genève nous donnent une excellente opportunité de découvrir un peu plus en détail cette discipline phare de la monte western quelque peu obscure pour les cavaliers de monte classique.

Le Reining est une discipline exclusivement orientée vers la compétition, elle a d'ailleurs officiellement rejoint les autres disciplines équestres au sein e la FEI en 2000. Les épreuves de Reining s'apparentent quelques part aux épreuves de dressage. Les cavaliers doivent en effet présenter un «pattern» regroupant les principales figures du Reining, dont les impressionnants freinages courts «Sliding Stop» et les rotations rapides «Spins».

 
Chaque concurrents débutent son programme avec un nombre de 70 points. Les trois juges présents évaluent chaque figures du «pattern» en ajoutant ou soustrayant des ½, 1 et 1½ points. Une excellente exécution étant bien sûr récompensée par un ajout de 1.5 points au 70 initial, alors qu'une mauvaise verra le total diminuer de 1.5.

L'exécution des figures, la fluidité, et la prise de risque lors de chaque figures sont les principaux éléments notés. Les points sont comptabilisés en temps réels et les résultats sont directement affiché à la fin du «pattern». Contrairement au dressage, les notes évaluant la position du cavalier, les allures du cheval, etc. n'existent pas.

 
Une des grandes différences avec l'ensembles des autres disciplines FEI, est que quelque soit le niveau du cavalier, débutant ou professionnel, les figures sont les mêmes. Il n'y a pas d'accroissement des difficultés techniques avec des programmes plus complexes, les «pattern» sont les mêmes quelque soit le niveau.

La NRHA Switzerland organise chaque années des compétitions. Les catégories suivantes sont programmées : Catégorie "Open" (destinée aux professionnels et aux amateurs); Catégorie "Non-Pro" (destinée uniquement aux amateurs); Catégorie "Rookie" (destinée uniquement aux débutants); Catégorie Youth (destinée au jeunes jusqu'à 18 ans), etc… Les divers niveaux en compétitions sont basées sur les gains remportés, gains qui peuvent être d'ailleurs extrêmement importants, puisque qu'il n'est pas rare de voir certains cavalier aux USA comptabiliser plusieurs millions de dollars.

Le Quarter Horse est bien entendu le cheval de prédilection pour cette discipline, toutefois il n'est pas impossible de voir d'autres type de chevaux participer à des épreuves de Reining. Cependant la morphologie compact, musclée et athlétique, l'agilité et le mental du Quarter en font une monture idéale. Il est intéressant de relever qu'une majorité des chevaux de compétitions sont des étalons.
 
 
L'entraînement aux figures de Reining se fait très tôt, et dès l'âge de 3 ans les jeunes Quarter débutent en compétition. Ils peuvent concourir une bonne dizaine d'année, même si les figures peuvent fortement solliciter les jarrets des équidés. L'entraînement au Reining est un entraiment de longue allène, comme le dressage, il requiert des heures d'entraiment quotidiennes.

Si le berceau du Reining est bien évidemment les terres du nouveau continent, la discipline est en forte croissance en europe. D'importants sponsors investissent dans cette discipline et permettent ainsi la mise sur pieds de grosses épreuves qui font pâlir les organisateurs US.

Si les cavaliers Italien et Allemands sont réputés, de nombreux pays sont aujourd'hui représentés au plus haut niveau dont une importante délégation helvétique. L'équipe suisse, composée exclusivement de femmes avait d'ailleurs terminée 5e aux derniers Jeux Equestres Mondiaux en 2006.

Si vous souhaiter débuter le Reining ou vous renseigner sur cette discipline, vous pouvez visiter le site de la NRHA suisse, www.nrha.ch
 
C. Leuenberger FGE2008