Fédération Genevoise Equestre

Stage de Nelson Pessoa à la Renfile

Nelson Pessoa Zoom sur « Nelson Pessoa » (touche ESC pour fermer)

Comme annoncé il y a quelques semaines sur notre site, les Ecuries de la Renfile profitaient des vacances de Pâques pour accueillir l’une des icônes de l’équitation mondiale en la personne de Nelson Pessoa pour deux jours de stage.

Ce sont donc 16 cavaliers et cavalières venus de Genève, de Romandie et même de la région Zurichoise qui firent le déplacement pour profiter des conseils du Champion Brésilien.

La journée du jeudi, très instructive pour les participants, était basée sur le travail sur le plat, mêlant travail du cheval, évaluation des distances, et gymnastique de leurs montures. Vendredi l’obstacle était à l’honneur avec un travail de fond sur la préparation à la compétition avant que chaque participant ne déroule plusieurs fois un parcours sous les yeux experts du « Sorcier Brésilien »

A relever la bonne idée des organisateurs, d’équiper Neco, d’un micro sans fils afin de faire profiter les cavaliers, accompagnants et public des conseils du champion.

Nelson Pessoa Zoom sur « Nelson Pessoa » (touche ESC pour fermer)

Nelson Pessoa très disponible et attentif à chacun, nous aura fait le plaisir de répondre à quelques une de nos questions, amicalement recueillie avec l’aide de Magali Dubois.

FGE : « Nelson vous êtes ici à la Renfile pour un stage réservé aux amateurs, participez vous régulièrement à des stages de ce type »

N.P. : « Oui cela m’arrive souvent, de donner des stages aux cavaliers amateurs. C’est la catégorie de cavaliers que je préfère, même si souvent ils ont déjà un très bon niveau ils ont aussi beaucoup à apprendre et après 2 ou 3 jours de stage on peut souvent voir une très grande évolution»

FGE : « Vous avez maintenant vu les deux groupes des cavaliers participants à ce stage, même si ils concourent dans des épreuves moins relevées que les cavaliers internationaux dont vous avez l’habitude d’entrainer, que pensez vous de leurs aptitudes en général. »

N.P. : «J’ai vu des cavaliers avec un très bon niveau en général. La tendance de nos jours c’est que les cavaliers veulent au plus vite faire de la compétition, participer à des épreuves et partir en international. Malheureusement souvent ils tombent dans le piège de vouloir aller trop vite, et oublient de prendre le temps d’apprendre les principes de l’équitation, de monter correctement et de maitriser les bases »

FGE : « Vous avez également fait travailler Laetitia du Couedic, notre championne Suisse et d’Europe pouvez vous nous en parler en deux mots ? »

N.P. : «C’est la première fois que je la rencontrais, elle à de très bonnes bases, on peut voir qu’elle à déjà travailler avec des instructeurs expérimentés qui lui ont permis d’acquérir déjà une bonne expérience. Je suis sûr que ce sera une excellente cavalière dans le futur. »

FGE : «Finalement dernière question un peu plus personnelle, vous êtes aujourd’hui de retour à Genève dans une région que vous aviez bien connus dans votre jeunesse, quels sont vos sentiments ?»

N.P. : «Bien sûr j’ai passé les 10 premières années de ma carrière internationale ici entre Vandoeuvres et Cologny, et cela me fait plaisir à chaque fois que je reviens de redécouvrir les mêmes coins que j’avais connus. Je retrouve les mêmes maisons, les mêmes ruelles, les mêmes paysages et j’oublie alors que 50 ans ont passés »