Fédération Genevoise Equestre

Succession de Martin Walther réglée

Comme il l´avait annoncé le 14 octobre dernier, Martin Walther quittera ses fonctions de chef de l´équipe suisse de saut au 31 décembre. C´est un trio suisse alémanique composé de Rolf Theiler (photo), Heidi Hauri et Rolf Grass qui va reprendre la responsabilité de l´élite suisse du saut d´obstacles. Ainsi en a décidé le comité de la Fédération Suisse des Sports Equestre (FSSE) qui s´est réuni la semaine passée à Genève à l´occasion du Concours hippique international.

"La responsabilité d´une équipe de saut représente une importante charge de travail, assure Charles Trolliet, vice-président de la FSSE. C´est pourquoi nous avons préféré la confier à trois personnes. L´expérience personnelle de chacun sera aussi très profitable par rapport aux contacts avec les sponsors, les propriétaires de chevaux et les organisateurs. Les trois élus pourront aussi se relayer". "Notre objectif était de répartir le mandat de Martin Walther entre trois personnes expérimentées et qualifiées" complète Urs Oberholzer, président de la FSSE. Ces dernières semaines, nous avons eu de nombreuses discussions avec des cavaliers, des propriétaires et des candidats papables. La solution trouvée est la conséquence logique de ces entretiens". 

   
Rolf Theiler, Heidi Hauri et Rolf Grass, les trois nouveaux responsables du saut élite de saut d´obstacles (photos: Pferdewoche).

Rolf Theiler, président du comité d´organisation du Concours de saut international de Zürich, entretient des relations privilégiées avec les propriétaires de chevaux et les organisateurs de manifestations internationales. Initialement prévue jusqu´à fin mars 2003, l´échéance de son mandat a été prolongée jusqu´à fin août 2003. Médaillée de bronze aux Jeux Olympiques de Los Angeles en 1984, Heidi Hauri dispose d´une grande expérience internationale, tandis que Rolf Grass a souvent été engagé comme chef d´équipe lors de compétitions à l´étranger.

La répartition des tâches entre les trois nouveaux responsables est la suivante. Rolf Theiler, qui vient de Kappel am Albis près de Zürich, s´occupera principalement du cadre pour les championnats d´importance en qualité de chef d´équipe. La responsabilité du cadre élite sera confiée à Heidi Hauri (Seon AG) et Rolf Grass (Gossau SG). Les trois élus vont redéfinir les cadres pour l´année 2003. Si les décisions définitives tomberont fin janvier, il faut s´attendre à un élargissement du cadre pour les championnats d´envergure. Plusieurs cavaliers romands d´élite sont concernés.


Les attentes des Romands

Le comité de la FSSE est convaincu d´avoir choisi la bonne solution. De leur côté, les cavaliers romands d´élite attendent des changements. "Des responsables moins influençables", "plus d´impartialité", "qu´on nous donne davantage la chance de disputer des concours importants", "un renouveau est nécessaire sans pour autant scier les piliers sur lesquels on s´est reposé ces dernières années" lancent-ils.

Les papables romands, Fabio Cazzaniga, chef de la commission technique de saut et de la commission de sélection jusqu´au 22 mars 2003, Philippe Guerdat et Peter Reid, ne figurent pas dans le trio élu. "Mais suite aux changements de structures de la FSSE, il reste beaucoup de postes à responsabilité à pourvoir. Les Romands doivent se manifester" lance Urs Oberholzer. Patrick Carron, l´ancien chef de l´équipe de saut française, avait été approché. Mais il n´a pas été engagé pour des raisons financières. Après la décision du Credit Suisse de retirer une partie de son sponsoring de la FSSE (ndlr: la banque soutiendra quand même la relève suisse de saut en 2003), le trio des nouveaux élus devra se contenter d´indemnisations.    

La Suisse devra s´accrocher

Sur le terrain, nos cavaliers suisses vont devoir s´accrocher lors des prochains championnats d´Europe à Donaueschingen (20-24 août 2003) s´ils entendent être des JO d´Athènes en 2004. Impossible de dire quel rang ils devront atteindre. Cela dépendra des résultats des autres équipes engagées. Par ailleurs, suite à l´échec lors des derniers Jeux équestres mondiaux à Jerez, notre équipe nationale ne participera pas aux concours et coupes des nations les plus prestigieux de la Super Ligue en 2003. La lettre de plainte envoyée dernièrement à la Fédération Equestre Internationale n´a pas encore reçu de réponse. "La commission juridique de la FEI doit la traiter" précise Charles Trolliet.

La Suisse proteste officiellement contre son éviction de la Super Ligue 2003, car aucun règlement ne prévoyait de donner l´avantage à l´équipe la mieux classée aux mondiaux et c´est pourtant sous ce prétexte que l´Irlande l´a dépassée. "Nous ne lâcherons pas le morceau. C´est important pour notre équipe. De plus, cette affaire est noyée dans un flou de règlements autour de cette Super Ligue" lancent en cœur Urs Oberholzer et Charles Trolliet.

P. M.