Fédération Genevoise Equestre

Vainqueurs surprises aux championnats romands de saut

Thomas Balsiger et Emmanuel Neuhaus sont les nouveaux champions romands de saut d´obstacles respectivement chez l´élite et les licenciés régionaux. Il faut bien avouer que l´on ne les attendait pas à pareille fête sur le terrain de Corcelles (NE). D´ailleurs, les principaux intéressés étaient les premiers à exprimer leur surprise après avoir obtenus tous deux leurs premières médailles d´or. Chez l´élite, Pascale Dusseiller (photo) était la meilleure représentante genevoise (4e).

Auteur de parcours réguliers sur Cuba Libre (0.25 + 4 + 0.50 points) Thomas Balsiger a bénéficié de la déconvenue des meilleurs, dont plusieurs Genevois, dans la deuxième manche. Le cavalier de Corcelles s´est imposé devant Karin Rutschi (0 + 0.25 + 4.75 points) et Faye Schoch (4 + 4 + 0 points).
 


Les médaillés de l´élite: Faye Schoch (3e), Thomas Balsiger (1e) et Karin Rutschi (2e).

A 36 ans, il signe sa première victoire de sa carrière en S1 et décroche son premier titre romand élite. Ses larmes de joie et de celles de sa groom embrassant Cuba Libre faisaient plaisir à voir. Avec cet holsteiner de 8 ans, Thomas a débuté en L2 en début d´année et a fait son premier parcours S1 à Lignières mi-juillet. Belle progression en tout cas! "J´ai déjà gagné des finales jeunes chevaux suisses, mais jamais de S1" avouait Thomas Balsiger, qui s´est partagé entre ses parcours et l´organisation du concours. Pas facile de concilier les deux. "J´étais assez stressé mais heureusement que j´ai pu compter sur une formidable équipe de bénévoles" lançait le nouveau champion.
 


Alban Poudret, vice-président du CSI-W de Genève et rédacteur en chef du Cavalier Romand, et Julien Pradervand, représentant la Fédération Equestre Romande (de g. à d.).

La wild-card qu´il a reçue des mains d´Alban Poudret pour disputer 4 épreuves à choix lors du prochain CSI-W de Genève (12 au 15 décembre) ne faisait qu´amplifier son bonheur. Thomas Balsiger était déjà allé à Palexpo en 1997 pour disputer des épreuves avec Gaby, après leur succès dans la finale des jeunes chevaux suisses de 6 ans quelques mois plus tôt.

Karin Rutschi (30 ans) n´a pas passé loin du titre. Il ne lui manqué que quelques centièmes pour pouvoir devancer Thomas Balsiger. "J´ai trop voulu assurer. Mais il faut dire que j´étais tendue" avouait assez déçue l´écuyère de Gian-Battista Lutta à Lossy. Karin montait Cat Balou, l´ancienne monture de Pierre Brunschwig (qui a préféré ne pas prendre le départ dimanche à cause du terrain), qu´elle sort en concours depuis le mois de juillet.

La grande surprise de cette finale est venue de Faye Schoch. A 17 ans, Faye a déjà deux titres européens et trois titres suisses avec son poney-étalon Machno Carwyn. Mais comme elle a fait la transition poney-chevaux il n´y a qu´un an et qu´elle ne fait des S1 que depuis la fin mai, elle ne s´attendait pas à finir sur le podium. Et pourtant, montant Tequi d´I CH, c´est elle qui s´en tirait le mieux au barrage disputé en compagnie de Pascale Dusseiller (4e) et Daniel Bürki (5e avec Onyx). Pas pour grand chose, puisque la jeune Fribourgeoise était sans faute et plus rapide de 36 centièmes seulement que Pascale Dusseiller.

Genevoises au pied du podium


Pascale Dusseiller: 4e et meilleure représentante genevoise.

Pascale Dusseiller regrettait de n´avoir pas coupé davantage au barrage. "Je suis restée au paddock d´entraînement et je n´ai pas eu le temps de bien analyser mes trajectoires pour le barrage, sans quoi j´aurais coupé pour aller plus vite". Malgré un sans faute de Quality au barrage, elle termine au pied du podium après avoir occupé la 3e place au terme de l´épreuve de qualification.


6e à cause d´une 2e manche manquée, Sandra Putallaz n´en perdait pas pour autant le sourire.

2e du classement après la première manche, Sandra Putallaz était pratiquement assurée d´une médaille. Mais dans la 2e manche, Sandra et Palmira von Hof CH commettaient deux fautes et rétrogradaient au 6e rang. "La première faute m´a un peu perturbée. Mais j´ai surtout très mal monté dans la dernière ligne du parcours" avouait Sandra, malgré tout philosophe "C´est le concours, il faut faire avec".


Philippe Putallaz a assisté avec intérêt aux parcours de ses collègues genevois.

Deux autres Genevois étaient parmi les finalistes. Philippe Putallaz (9e), qui avait choisi de monter Maastricht D, manquait un peu sa première manche (3 fautes). "Deux fautes sont à mettre sur mon compte, j´ai mal monté" expliquait-il. Mais il se rattrapait dans la 2e en ne commettant qu´une faute. "Maastricht D n´avait plus fait de concours depuis le championnat suisse début septembre. Et elle est encore jeune, elle a besoin d´apprendre". Philippe Putallaz n´était pourtant pas déçu. "Une finale, c´est l´histoire d´un jour où vous pouvez être en forme ou non". Il garde surtout en tête sa magnifique saison 2002. "Pour rien je n´aurais troqué une victoire ici contre ma saison 2002" souriait-il.


Olivier Bourqui, entouré de Rachel Sandoz (7e) et Stéphane Finger (8e).

Quant à Olivier Bourqui, il pointait à la 5e place après la première épreuve. Mais dans la finale (10.75 et 8 points), Falco de Gouville n´a pas montré la même forme que la veille. Ils terminent 10es.  


Premier titre pour Emmanuel Neuhaus


Emmanuel Neuhaus: le nouveau champion romand.

Chez les licenciés régionaux, le surprenant Vaudois Emmanuel Neuhaus s´est imposé devant Annick Progin, Patrick Schneider et Mireille Pollien à l´issue d´un barrage, ces quatre cavaliers ayant bouclé sans faute les deux manches de la finale.
 


Julien Pradervand (tout à d.), représentant la Fédération Equestre Romande, a remis au nouveau champion romand une wild card qui lui permettra de participer à toutes les manifestations romandes sans restrictions kilométriques.

A 27 ans, Emmanuel Neuhaus remporte son deuxième titre d´importance après celui obtenu il y a quelques jours dans le championnat vaudois des licenciés régionaux. L´ingénieur électricien d´Arnex-sur-Orbe montait Fort Jeu de Rueire CH, un hongre de 9 ans issu de l´élevage familial. Sa mère, Moissine de Rueire CH, avait gagné la finale des jeunes chevaux de 6 ans en 1991 sous la selle de Michel Pollien. "Fort Jeu de Rueire CH a beaucoup de cœur. Il m´a sauvé deux-trois fois" avouait Emmanuel, surpris de sa victoire dans ce Prix de la Banque Vontobel à Genève. "Je voulais terminer dans les 10 premiers".


Daniel Engeler, directeur adjoint de la Banque Vontobel Genève SA.


Annick Progin et Patrick Schneider sur le podium

  
Annick Progin (2e)      Patrick Schneider (3e)

Malgré 4 points au barrage, la Bulloise Annick Progin (Lord Lucky) décrochait l´argent à 17 ans. Le Neuchâtelois Patrick Schneider (34 ans) aurait pu éviter de devoir prendre part au barrage s´il n´avait pas commis deux fautes dans la 2e manche, dont une sur le dernier obstacle. "J´ai trop voulu assurer. J´ai fait une foulée de trop pour aborder ce dernier oxer" regrettait-il. Mais ces regrets se dissipaient lorsque Patrick évoquait la belle saison 2002 (2´800.- de gains!) qu´il a effectuée avec Georgina V qu´il monte depuis le mois février. Ensemble, ils ont notamment remporté un R4 à Yverdon, les 6 barres de Fenin où ils étaient les seuls à franchir 1m70, et terminé 2e du championnat neuchâtelois R.

4e et médaillée de chocolat, Mireille Pollien (12 points au barrage) ne s´avouait pas du tout déçue. "C´est mon 4e concours avec Ojesca".


La Genevoise Fabienne Burrus termine à un honorable 10e rang.

Grâce à leur sans faute dans l´épreuve de qualification, deux Genevois étaient retenus pour la finale. Pénalisée de 8 points, Fabienne Burrus (Pleasures Van Polka) termine à un honorable 10e rang, tandis que Léonard Pictet (Irano III CH) ne confirmait pas sa prestation de la veille (20 points) et dégringolait au 20e rang.

P. M.

Autres performances genevoises

Dans les épreuves d´encadrement, on relèvera plusieurs performances accomplies par les cavaliers Genevois. A commencer par les 3e et 4e places de Martial Perrin et Chanel XV CH en R3/M1 et les places d´honneur en R4/M2 de trois jeunes amazones. Chiara Wilde (7e, Mounten Clover), Isabelle Groothaert (8e, Euro Class) et Alexandra Turrettini (14e et 15e, Ace).

Avec L´Amie, Philippe Putallaz laissait pour quelques centièmes la victoire à Stéphane Finger (Goodman II) et se classait 5e d´un S1 où Pierre Brunschwig et Pocahontas III étaient 8es. En R4/M2, 7e place pour Pascale Dusseiller (Jordan IV), 9e pour Pierre Brunschwig (Mr Waterloo) et 11e pour Vincent Deller (Orlina CH).

P. M.