Fédération Genevoise Equestre

Zorro... et ses neuf Torpedos

Que serait Zorro sans son cheval? Du petit au grand écran, et d´un film à l´autre, le fidèle animal a rendu d´innombrables services à son cavalier masqué, accourant au moindre coup de sifflet pour recevoir sur son pauvre dos tout le poids d´un héros qui n´aime rien tant que de sauter en selle depuis le toit des maisons. Mais alors, me direz-vous, comment ce fier destrier baptisé Torpedo fait-il pour être toujours aussi vaillant malgré le temps qui passe? Eh bien, c´est qu´il n´est pas tout seul... mais efficacement secondé par huit de ses meilleurs sosies!

Antonio Banderas l´a d´ailleurs appris à ses dépens, lui qui a dû faire ami-ami avec tout ce petit monde pour pouvoir frimer dans "La Légende de Zorro". Car nos fougueux étalons ne sont pas prêts à obéir au doigt et à l´oeil au premier venu, aussi séduisant soit-il. L´acteur espagnol a donc dû se donner la peine de les amadouer un à un pour avoir l´insigne honneur de les chevaucher sans se faire éjecter comme un vulgaire pantin. Et à l´entendre la chose a été franchement enrichissante, chacune de ses neuf montures étant douée d´un talent bien particulier. "Il y en a un qui joue les coursiers fabuleux, un autre qui simule l´ivresse, un troisième qui fait semblant d´être mort... C´est formidable!" s´extasie-t-il. Et d´ajouter: "Mais attention! Si vous ne passez pas suffisamment de temps avec chacun d´eux, ils vous font la tête et s´arrangent pour vous faire vider les étriers à la moindre occasion." Qui a dit que la plus belle conquête de l´homme avait un côté un peu cabot?


Photo: Sony
AB/ATC-TLC.com