Fédération Genevoise Equestre

Le Reining et la monte Western

L'Equitation Western

Reining et de la monte Western Zoom sur « Reining et de la monte Western » (touche ESC pour fermer)

Cette équitation, relativement récente en Europe, trouve ses origines dans le métier des armes. C’est une équitation «de travail», introduite en Amérique au cours du 17e siècle par les conquérants espagnols et portugais, qui permettait une grande liberté de mouvements au cavalier occupé à combattre en tenant ses rênes dans une seule main, l’autre maniant adroitement son arme.

L’équitation western est avant tout une monte UTILE. Elle est encore couramment pratiquée de nos jours aux Etats-Unis par les propriétaires de bétail. Le travail de ranch s’effectue en grande partie grâce aux chevaux, toujours utilisés pour les transhumances, le tri du bétail en vue notamment de son marquage et de sa vaccination. Comme du temps des guerriers espagnols, le cow-boy tient ses rênes dans une seule main afin de pouvoir manier le lasso avec l’autre.

Une des disciplines de compétition de monte western en est d’ailleurs directement inspirée. Il s’agit du cutting, épreuve qui consiste à séparer un veau du reste du troupeau et à l’empêcher de rejoindre ses congénères.
 

Le Reining

Le reining sollicite du cavalier rigueur et discipline, tout en privilégiant l’harmonie et le respect du cheval.

L’objectif à atteindre est un contrôle total du cheval en utilisant le minimum d’aides. Pour arriver à ce résultat, il faut que tous les ordres donnés soient d’une logique et d’une compréhension parfaites pour le cheval. Nous parlons de «collaboration» entre le cheval et son cavalier. L’harmonie recherchée nécessite de la part du cavalier patience et psychologie afin d’instaurer cette confiance réciproque si précieuse.
 
L’apprentissage du cheval de reining commence dès ses premières semaines de vie. En effet, les «reiners» ont compris depuis longtemps que le poulain est, tout comme le jeune enfant, plus réceptif, plus malléable et moins caractériel que le cheval de 3 ans! C’est la raison pour laquelle l’éducation des poulains débute très tôt. Le «handling» (éducation à terre) est primordial pour cette discipline. Ce sont les bases du débourrage. Le poulain aura de ce fait acquis dans le calme et par le jeu les bases fondamentales du reining.
 
La voix a une grande importance dans l’éducation du poulain. Elle est une aide, au même titre que l’assiette, la main et la jambe. En effet, le cavalier enseigne au poulain à s’arrêter lorsqu’il entend le mot «WHOAAA». Ce travail d’association s’effectue dans un premier temps à terre pour ensuite être repris par le cavalier lorsqu’il le débourrera à l’âge de 2 ans. Le mot «WHOAAA» est donc très important en reining. C’est ce qui permet au cheval d’exécuter le sliding stop (stop glissé), une des manœuvres les plus spectaculaires de cette discipline, avec des rênes longues.
 
De la même manière, nous apprenons au poulain à céder à la pression. Lorsqu’il sent un doigt le pousser sur le flanc, il doit comprendre qu’il doit se déplacer, donc céder à la pression, comme il le ferait au contact de la jambe du cavalier. Lorsqu’il sera monté par la suite, le poulain ne sera pas surpris par l’effet de la jambe sur son flanc et l’assimilera très vite à l’exercice effectué à terre.
 
La race la plus appropriée pour effectuer cette discipline est le QUARTER HORSE (le Paint Horse et l’Appaloosa sont également adaptés pour le reining). Il s’agit de la race qui compte le plus grand nombre de sujets enregistrés au monde! C’est sans doute le cheval le plus versatile. Nous le retrouvons dans toutes les disciplines de l’équitation western (qui en compte une vingtaine) ainsi que dans le dressage, le saut d’obstacles, le polo, le TREC et les courses de plat et d’obstacles (parieurs). Son nom «Quarter Horse» provient du fait que c’est le cheval le plus rapide sur ¼ de mile (d’où «quarter» qui signifie «quart»). Il peut atteindre la vitesse de 60 à 70 km/h sur cette distance (soit sur environ 400 mètres). Le Quarter Horse est robuste, endurant et a un esprit équilibré, ce qui en fait également un excellent cheval de loisir et le meilleur ami des enfants!
 
Le reining nécessite l’utilisation d’un matériel spécifique, adapté à l’âge et à l’évolution du cheval dans son dressage. Ceci est notamment le cas pour les différentes embouchures employées: le filet (snaffle bit), le bosal pour le débourrage puis le mors à branches dont les embouchures diffèrent en fonction du degré de dressage.
 
Le reining est une épreuve de dressage ne s’effectuant qu’au galop, rapide et lent. Dans un «pattern» (parcours) de reining, il est demandé d’exécuter certaines manœuvres propres à cette discipline telles que changements de pied, «spin» (tour de 360 degrés sur l’arrière main effectué dans un parcours en général 4 fois de suite sur chaque main), «sliding stop» (arrêt glissé durant lequel l’arrière main du cheval se baisse et vient sous la masse pendant que ses antérieurs trottent afin qu’il puisse continuer à avancer), «roll-back» (tour de 180 degrés sur l’arrière main puis départ immédiat au galop), enchaînement de cercles lents et rapides, «back up» (reculer), etc… Il existe à ce jour 10patterns officiellement reconnus au niveau international.
 

La devise du reining...

“To rein a horse is not only to guide him but also to control is every movement...”

Le reining aujourd'hui...

Cette discipline, déjà populaire aux Etats-Unis (où elle a été créée en 1966 dans l’Etat de l’Ohio), le devient également en Europe, où elle se pratique dans tous les pays, et sur les autres continents (notamment en Asie). L’association faîtière regroupant toutes les associations de reining dans le monde est la National Reining Horse Association (NRHA), ayant son siège à Oklahoma City (OK), USA.
 
En avril 2000, la Fédération Equestre Internationale (FEI) a reconnu le reining en tant que 7e discipline FEI. Cette reconnaissance mondiale l’a propulsé sur le devant de la scène équestre internationale.
 
En 2002, le reining était pour la première fois officiellement en compétition aux Mondiaux Equestres de Jerez de la Frontera en Espagne. Cela a été l’occasion de faire découvrir au grand public ainsi qu’aux professionnels du milieu équestre cette nouvelle discipline de dressage.
 
En Suisse, la «National Reining Horse Association Switzerland» (affiliée à la NRHA USA), qui compte environ 200 membres, organise un championnat suisse depuis 1997.
 
Enavril 2004, l'Association Genevoise de Reining, présidée par François Zurcher, adhère à la Fédération Genevoise Equestre.
 

Informations

http://www.nrha.ch/

Association Genevoise de Reining

Monsieur
François ZURCHER
Chemin Rieu
Case postale 263
1211 GENEVE 17
cfz.fiduciaire@lanset.ch