Fédération Genevoise Equestre

Association des Cavaliers Arve-Lac

Historique

L’ACAL a vu le jour en 1976. Elle est l’une des quatre associations du canton qui défendent les intérêts des cavaliers dans la région comprise entre l’Arve & Lac.
 
Désireuse d’améliorer les conditions de la pratique de la randonnée et de la promenade équestre dans la région Arve-lac et d’apporter une solution globale aux conflits d’utilisateurs qui naissent de ces pratiques, l’ACAL travaille depuis plusieurs années à la création d’un réseau équestre destiné aux quelques 400 à 500 cavaliers que comptent les communes genevoises de la région d’ Anières, Choulex, Corsier, Gy, Hermance, Jussy, Meinier, Presinge, Puplinge et Vandoeuvres.
 
A cette fin, elle a multiplié les contacts avec les communes, les exploitants agricoles et les propriétaires fonciers privés, tant et si bien qu’elle est devenue aujourd’hui l’interlocutrice privilégiée pour résoudre tout problème pouvant résulter de la pratique des sports équestres dans la région.
 

Réseau Equestre

Voici des années que les activités équestres connaissent un continuel essor dans la très belle région Arve & Lac. Faute d’aménagements spécifiques suffisants cette augmentation n’a pas été sans entrainer quelques difficultés de cohabitation entre les différents usagers de la zone agricole.
 
L’ACAL c’est alors lancée dans la création d’un réseau équestre intégrant également des objectifs de protection de la nature, de l’agriculture et de promotion de l’intégration d’une activité de loisir dans la campagne genevoise.
 
C’est ainsi à force de concertation avec les manèges et écuries de la région, que le réseau équestre, a pu finalement voir le jour. Ce réseau qui compte aujourd’hui de nombreuses pistes sur les communes de la rive gauche du lac sera progressivement complété et amélioré jusqu’à compter 90 kilomètres de parcours variés, sis principalement sur le domaine public, mis en cohérence par des nouveaux passages crées sur des terres privées souvent agricoles qui seront loués par l’ACAL à leurs propriétaires ou leurs exploitants.
 
Des conventions lient les milieux équestres regroupés dans l’ACAL aux agriculteurs qui assureront en outre l’entretien et la gestion des passages sur leurs terres. Elles sont un garant fragile de la pérennité de ce réseau expérimental qui ne sera établie vraiment que par le bon comportement des usagers.

Le balisage du réseau

Des panneaux spécifiquement dédiés aux cavaliers se trouvent le long des chemins du réseau équestre de la région Arve &Lac.

Allées réservées à l’équitation Zoom sur « Allées réservées à l’équitation » (touche ESC pour fermer)
Allées réservées à l’équitation

Accès autorisé aux cavaliers munis d’une cocarde distinctive de l’ACAL. (Accès interdit à tout cavalier si le panneau est barré) Zoom sur « Accès autorisé aux cavaliers munis d’une cocarde distinctive de l’ACAL. (Accès interdit à tout cavalier si le panneau est barré) » (touche ESC pour fermer)
Accès autorisé aux cavaliers munis d’une cocarde distinctive de l’ACAL. (Accès interdit à tout cavalier si le panneau est barré)

Allées réservées à l’équitation Zoom sur « Allées réservées à l’équitation » (touche ESC pour fermer)
Allées réservées à l’équitation

Bandes herbeuses autorisées aux cavaliers de l’ACAL Zoom sur « Bandes herbeuses autorisées aux cavaliers de l’ACAL » (touche ESC pour fermer)
Bandes herbeuses autorisées aux cavaliers de l’ACAL

L’intérêt du cavalier allant à la bonne conservation des cheminements qu’il emprunte, il choisira ses parcours en fonction de l’état du terrain. En cette matière, intelligence et jugement sont meilleurs conseillers que l’habitude et l’entêtement.
 
Après de fortes pluies ou lorsque le terrain est détrempé, les cheminements «en dur» seront privilégiés. Ils ne manquent pas dans la région.
 
Source : www.acal.ch