Fédération Genevoise Equestre

Le Saut d'Obstacle

Discipline phare, le concours de saut d'obstacles exige du cheval qu'il consacre toute son attention et sa puissance au service du cavalier qui le monte. La technique, l'agilité, la vitesse et l'appréciation sont les ingrédients de réussite.

Le Saut d'Obstacles consiste à franchir, sans les renverser, des obstacles de couleurs et de formes différentes, composés d'éléments mobiles suivant un ordre de parcours et un temps imposé. Des pénalités en points ou en temps sont attribuées en cas de refus, de chute ou lorsqu'une ou plusieurs barres tombent.

Cette discipline demande au cavalier et à son cheval un accord parfait car de nombreux paramètres tels que l'impulsion, la vitesse, la trajectoire, le nombre et la longueur des foulées doivent se combiner afin de garantir un parcours sans faute. L'appréciation du cavalier et la bonne communication qu'il aura avec son cheval seront les garants de cette réussite.
 

Les divers obstacles

Vertical : obstacle droit
Oxer : obstacle sur deux plans. La largeur peut-être plus importante que la hauteur.
Spa : obstacle construit sur 3 plans.
Rivière: obstacle incluant une pièce d’eau.
Combinaison : ensemble d'obstacles rapprochés se négociant en tenant compte les uns des autres

Lors des compétitions, le constructeur dessine le parcours, agence la piste, définit les dimensions et le type des obstacles en fonction du niveau de l'épreuve et des caractéristiques du terrain.
 
Puis, c'est le temps de la " reconnaissance " qui permet au cavalier de découvrir à pied les obstacles, leurs difficultés techniques et de mémoriser leur ordre et sens de franchissement.
 

Règlement

Les pénalités 

Une barre tombée : 4 points
Premier refus : 4 points / Deuxième refus : 4 points / 3ème refus : élimination
Chute : élimination
Dépassement de temps : 1 point par seconde au barême A, au barême C 4 ou 3 secondes pour une barre tombée sont ajoutées au temps de parcours.
 

Les barêmes 

Barême A au chrono : il faut faire le moins de points en un minimum de temps.
Barême A en 2 phases: Les cavaliers sans fautes se retrouvent pour disputer une seconde manche au chrono.
Barême C : il faut être le plus rapide, chaque barre tombée pénalise de 3 ou 4 secondes le cavalier, les refus ne sont pas pris en compte à l'exception du 3ème qui disqualifie le cavalier.
 

Pour plus d'informations sur le saut à Genève

Saut R, N, élite - Julien PRADERVAND

saut@fge.ch

Saut Juniors - Arnaud Bonvin

Rte de Laconnex 100
1287 Laconnex, Genève
Tél. 022 / 757 15 01